Blocages par la CGT : Pierre Gattaz dénonce des "méthodes de voyous"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président du Medef estime avec force qu'il ne faut pas céder face aux méthodes de la CGT, syndicat en première ligne dans la mobilisation contre la loi Travail. 

"Il ne faut surtout pas céder à la CGT", a affirmé vendredi avec force le président du Medef Pierre Gattaz au micro d'Europe 1. "Ce sont des méthodes de voyous, ce sont des méthodes d'irresponsables", a dénoncé le patron des patrons, interrogé par Jean-Pierre Elkabbach. "Oui, le droit de grève est autorisé, oui le droit de manifestation est autorisé, mais le droit de blocage du pays est illégal, ils sont hors la loi, donc il ne faut absolument pas céder."

"Il ne faut surtout pas retirer cette loi". Alors que Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, se dit prêt à mettre fin au mouvement de grève si le projet de loi Travail est abandonné, Pierre Gattaz martèle : "Il ne faut surtout pas retirer cette loi, il ne faut surtout pas bouger cet article 2 qui entérine l'inversion de la hiérarchie des normes, ce qui fait que le dialogue social pourra avoir lieu dans l'entreprise. C'est très important que le dialogue social se fasse au plus près du terrain."

"Agression". Pour Pierre Gattaz, "il faut résister à cette agression". Et de renchérir : " C'est de la violence, il faut être contre la violence, contre les blocages". Pour le président des syndicats des patrons, les syndicalistes "embêtent toute la France" : " Il y a des salariés dans les entreprises qui ne peuvent plus venir travailler, il y a des chômeurs qui ne peuvent plus aller chercher du travail". Plutôt que de céder aux demandes des syndicalistes, Pierre Gattaz propose lui d'aller plus loin dans la réforme proposée par le projet de loi Travail : "Cette loi a été mille fois négociée, il faut la redresser cette loi, il faut l'améliorer".