Fusillade sur les Champs-Elysées : Hollande mentionne "des pistes d'ordre terroriste"

  • A
  • A
Fusillade sur les Champs-Elysées : Hollande mentionne "des pistes d'ordre terroriste"
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a pris la parole jeudi soir pour réagir après l'assassinat d'un policier sur les Champs-Elysées. Et a évoqué des "postes d'ordre terroriste". 

Il est apparu, grave, sur le perron de l'Elysée. François Hollande a fait une brève allocution jeudi soir, après la fusillade sur les Champs-Elysées au cours de laquelle un policier a été tué. "Nous sommes convaincus que les pistes qui peuvent conduire à l'enquête et devront révéler toute la vérité sont d'ordre terroriste", a déclaré le chef de l'Etat.

Conseil de défense vendredi matin. Le président français a précisé qu'un conseil de défense aurait lieu vendredi à 8 heures. "Tout est fait pour que la mobilisation de nos forces de sécurité, policiers, gendarmes, militaires soit au plus haut niveau dans les circonstances que nous connaissons, c'est d'ailleurs le cas depuis plusieurs mois. Nous serons d'une vigilance absolue, notamment par rapport au processus électoral", a indiqué François Hollande, alors que le premier tour de l’élection présidentielle a lieu dimanche.

Hommage national au policier tué. François Hollande a annoncé qu’un "hommage national" serait rendu au policier "qui a été ainsi lâchement assassiné". "Mes pensées vont vers la famille du policier qui a été tué" et "également vers les proches des policiers blessés", a poursuivi le chef de l'Etat qui a assuré que "le soutien de la nation est total à leur égard" et exprimé sa "grande tristesse".