Front National : "il n'y a pas de place pour des courants", dit Rachline

  • A
  • A
Front National : "il n'y a pas de place pour des courants", dit Rachline
David Rachline, ex-directeur de campagne de Marine Le Pen, est devenu jeudi le responsable de communication du FN, après le départ de Florian Philippot. @ JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

David Rachline, le nouveau responsable de la communication du FN, a rappelé qu'il n'y avait qu'une seule ligne dans son parti, "celle de Marine Le Pen". 

David Rachline, promu à la tête du pôle communication du Front national, en remplacement de Florian Philippot, a affirmé vendredi qu'"il n'y a pas de place pour les courants" au sein du parti, et qu'"il n'y a qu'une ligne politique", celle de Marine Le Pen.

"Tous les sujets" abordés... "Le Front national a toujours parlé de tous les sujets", a affirmé David Rachline sur Sud Radio au lendemain du départ de Florian Philippot pour qui le parti est "rattrapé par ses vieux démons". "Si l'immigration, la problématique de la sécurité, le terrorisme sont les sujets majeurs de notre temps, il faut aussi que nous puissions parler de beaucoup d'autres sujets, d'économie, de social, de santé, d'environnement et je crois que c'est notre objectif", a poursuivi l'ex-directeur de campagne de Marine Le Pen pour la présidentielle.

... mais dans "la ligne de Marine Le Pen". "Il n'y a qu'une ligne politique au Front national, c'est celle de Marine Le Pen", a-t-il assuré, soulignant que les débats à venir porteront sur la "stratégie". "On va discuter entre nous de ce qu'il faut mettre en avant". Il n'y a pas de place pour des courants au sein du FN ? "Non, non, il n'y a pas de place pour des courants", a répondu David Rachline.

"Ouvrir un débat" sur la sortie de l'euro. Interrogé sur la question de la sortie de l'euro, option chère à Florian Philippot qui a cristallisé les tensions ces derniers mois, David Rachline a indiqué que "la problématique monétaire viendra en son temps". "Il faudra ouvrir un débat sur ce sujet. Ça n'est pas forcément une priorité, mais cela reste clairement un objectif".