François Hollande n'a "qu'un seul regret" : avoir proposé la déchéance de nationalité

  • A
  • A
François Hollande n'a "qu'un seul regret" : avoir proposé la déchéance de nationalité
Le président a fait le bilan de son quinquennat lors de son allocution jeudi.@ Capture d'écran
Partagez sur :

Lors de son allocution, le président de la République a dit regretter d'avoir proposé la déchéance de nationalité après les attentats du 13-Novembre.

Il a fait son mea culpa. Lors d'une allocution dans laquelle il a annoncé renoncer à se présenter à la présidentielle de 2017, le président François Hollande a indiqué jeudi soir depuis l'Elysée qu'il n'avait "qu'un seul regret, avoir proposé la déchéance de nationalité", après les attentats de novembre 2015.

"Je n'ai qu'un seul regret, d'avoir proposé la déchéance de nationalité. J'ai pensé qu'elle pouvait nous unir alors qu'elle nous a divisés", a dit le chef de l'Etat, lors d'une allocution télévisée d'une dizaine de minutes.