François Fillon veut plus de transparence sur les liens entre parlementaires et collaborateurs

  • A
  • A
François Fillon veut plus de transparence sur les liens entre parlementaires et collaborateurs
François Fillon veut rendre moins opaque l'emploi de proches par des parlementaires.@ AFP
Partagez sur :

Lundi, le candidat LR François Fillon a souhaité que les liens de parenté entre un parlementaire et ses collaborateurs soient rendus publics.

François Fillon contre-attaque sur la transparence de la vie publique. Lundi, le candidat de la droite a présenté son "projet pour la France", parmi lequel figure une mesure sur les assistants parlementaires. Il souhaite "inciter les assemblées à réformer et à améliorer les mécanismes de contrôle de déontologie mis en place dans chacune d'elles". De plus, il entend "instituer la transparence totale par la publication obligatoire des liens de parenté entre les parlementaires et les collaborateurs (y compris en cas de recrutement croisé)", c'est-à-dire si un député embauche par exemple le fils ou la femme d'un collègue.

Opposé à une loi sur la transparence en 2014. Par ailleurs, l'épouse et les enfants de François Fillon sont soupçonnés d'avoir exercé des emplois fictifs au Parlement, comme l'a révélé le Canard Enchaîné à plusieurs reprises depuis fin janvier. Mi-février, il avait admis qu'employer des proches à des postes d'assistants "suscitait des soupçons".

En 2014, l'ancien Premier ministre n'avait pas voté la loi sur la transparence de la vie publique. "Je suis scandalisé que le gouvernement parle de loi de moralisation. Comme si la vie politique était immorale. Moi, je n’ai rien à cacher. Je ne voterai pas ce texte parce qu’il n’a aucun intérêt", affirmait-il alors sur iTélé.

Prohibition des emplois familiaux pour les candidats. Le candidat PS, Benoît Hamon, veut lui interdire l'emploi de proches par les parlementaires. Emmanuel Macron (En Marche!) est aussi favorable à la prohibition des emplois familiaux, tout comme Marine Le Pen (FN).