François Fillon : "J’ai le droit de me faire offrir un costume, ce n’est pas interdit"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le candidat LR à la présidentielle est revenu au micro d'Europe 1 sur la polémique autour de ses onéreux costumes, dont certains offerts par un "ami".

INTERVIEW

Interrogé lundi lors de la matinale spéciale d'Europe 1 sur "l'affaire des costumes", François Fillon a botté en touche. "Je ne vais pas vous répondre sur ce sujet, c’est ma vie privée et ça ne regarde personne. J’ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami, ce n’est pas interdit", a balayé le candidat. "Je redoute qu’on me salisse à ce point, ce qui m’oblige d’ailleurs, en permanence, à conduire une campagne qui est plus difficile que celle des autres", a reconnu François Fillon.

Le candidat de la droite à l’élection présidentielle aurait dépensé 48.500 euros en vêtement de luxe depuis 2012. Sur cette somme, 35.500 euros auraient été réglés directement en liquide à la prestigieuse maison Arnys, où le Sarthois se procure ses fameuses vestes "forestières", dont une partie par "un ami", selon des révélations du JDD.

François Fillon a également voulu balayer tout risque de conflit d'intérêt. "Le règlement de l’Assemblée concerne les cadeaux offerts aux députés dans l’exercice de leurs fonctions", a-t-il précisé. "On a encore le droit de se faire offrir des cadeaux dans cette société…"

"Une opération conduite contre moi". "Il y a un grand nombre de responsables politiques auxquels vous pourriez vous intéresser. Demandez-leur le prix de leurs costumes, où ils s’habillent. Il m’arrive de les croiser", a insisté le candidat LR. "C’est toujours François Fillon qui est la cible, je ne peux pas y voir autre chose qu'une opération conduite contre moi", a-t-il encore déploré.