François Bayrou répond à Édouard Philippe et revendique sa liberté de ton

  • A
  • A
François Bayrou répond à Édouard Philippe et revendique sa liberté de ton
François Bayrou a prévenu mardi qu'il continuerait à s'exprimer librement, malgré les remontrances du Premier ministre Édouard Philippe, un peu plus tôt dans la journée.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

François Bayrou a prévenu mardi qu'il continuerait à s'exprimer librement, malgré les remontrances du Premier ministre Édouard Philippe, un peu plus tôt dans la journée.

Édouard Philippe a rappelé François Bayrou à l'ordre, mais ce dernier ne veut pas l'entendre. Le chef du gouvernement a implicitement reproché au garde des Sceaux de s'être plaint d'une enquête journalistique auprès d'un responsable de Radio France. "Quand on est ministre, on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen", a déclaré Édouard Philippe.

"Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire à des Français, des responsables, qu'ils soient politiques, qu'ils soient journalistiques, qu'ils soient médiatiques, chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire, je le dirai", a répondu François Bayrou, qui a assuré avoir toujours "défendu" la liberté de la presse. Mais, "il faut aussi qu'il puisse y avoir le rappel d'un certain nombre de convictions civiques que nous devons partager tous", a-t-il ajouté.

Pour conclure, François Bayrou réclame "un dialogue franc" entre "journalistes et responsables citoyens" : "Quand il y a quelque chose à dire, on le dit simplement, on le dit sans aucune pression, mais on le dit."