FN : Roucas ne veut plus parler de son soutien

  • A
  • A
Partagez sur :

L'humoriste Jean Roucas, dont la présence dimanche au premier rang de l'université d'été du FN a été très commentée, a assuré lundi à l'AFP qu'il ne s'exprimerait plus sur ce point. "A partir d'aujourd'hui, je refuse de faire la moindre interview, de participer à la moindre émission" sur ce thème, a déclaré à l'AFP celui qui fut une des stars du "Bébête Show" de TF1. Jean Roucas était assis au côté de Gilbert Collard, un des deux députés "marinistes", dimanche au Parc Chanot de Marseille tandis que Marine Le Pen, présidente du Front national, prononçait son discours.

"J'y suis allé en tant que citoyen, tout simplement", a-t-il expliqué, "parce que Marseille, c'est ma ville" et "il y a de gros problèmes là-bas"."Je suis proche du Front national sinon je n'y serais pas allé", a poursuivi l'humoriste. Mais, "je n'y étais absolument pas pour me faire de la publicité et à partir d'aujourd'hui, je refuse de faire la moindre interview, de participer à la moindre émission" ayant trait à ce soutien. Il a relevé d'ailleurs qu'il avait rencontré Marine Le Pen pour la première fois dimanche, même s'il est un ami de dix ans de l'avocat Gilbert Collard. "Je suis peut-être vieux jeu, mais l'engagement citoyen, ce n'est pas une guignolerie, le guignol, je le fais sur scène", a encore argumenté Jean Roucas.