FN : Jean-Marie Le Pen a gagné, et maintenant ?

  • A
  • A
FN : Jean-Marie Le Pen a gagné, et maintenant ?
@ AFP
Partagez sur :

Le FN dépouillera quand même les votes du congrès sur le cas Jean-Marie Le Pen, suspendu mardi par la justice.

Jean-Marie Le Pen est toujours là. La cour d'appel de Versailles a confirmé mardi la suspension du vote par correspondance organisé par le FN début juillet. Les militant étaient appelés à s'exprimer, par voie postale, sur le maintien du patriarche en tant que président d'honneur du parti. Mais la justice a jugé la consultation des militants non conforme aux statuts du parti. Et Jean-Marie Le Pen reste président d'honneur. Comment va réagir le FN ?

"Le parti ne veut plus de vous". Le parti tente un coup de pression politique. Les instances dirigeantes ont tout de même décidé de dépouiller et de rendre public les 30.000 votes du congrès suspendu par la justice. Le résultat sera communiqué mercredi en fin d'après-midi. Selon les dirigeants du parti, c'est une manière de signifier à Jean-Marie Le Pen : "peu importe la décision judiciaire, le parti ne veut plus de vous".

"C'est la débâcle". Le cofondateur du FN, pour sa part, balaie tout d'un revers de la main. "C'est un non évènement, qui se fait de manière très opaque et sans les garanties de contrôle promises par Marine Le Pen", confiait-il à Europe1 mardi soir. "C'est la débâcle", s'amuse-t-il, dénonçant un "grand amateurisme".

La présidente du FN est, elle, déjà en vacances, fait simplement savoir son entourage. Comprendre : elle ne réagira pas. "J'espère que ses vacances lui feront prendre des résolutions de bon sens", ironise le patriarche.

Un congrès physique à Marseille en septembre ? Les retrouvailles officielles sont attendues début septembre lors de l'université d'été du parti, à laquelle Jean-Marie Le Pen a annoncé l'intention de participer. Pour l'exclure définitivement du sommet du Front national,  Marine Le Pen et ses équipes doivent désormais organiser un congrès "physique". Cité par Le Monde, un dirigeant reconnaît que l’université d’été, qui se tiendra à Marseille les 5 et 6 septembre, pourrait constituer un moment propice.