Florian Philippot : "Monsieur Gattaz rêve d'hyper-capitalisme"

  • A
  • A
Florian Philippot : "Monsieur Gattaz rêve d'hyper-capitalisme"
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le vice-président du Front national a répondu mardi sur Europe 1 au patron du Medef, qui a critiqué le programme économique du parti d'extrême-droite.

INTERVIEW

Le torchon brûle entre le patronat et le Front national. Alors que Pierre Gattaz a vertement critiqué le programme économique du parti mardi matin, Florian Philippot est monté au créneau un peu plus tard, accusant le numéro du Medef de défendre "l'hyper-libéralisme". 

"Délocaliser à tour de bras". "Monsieur Gattaz rêve d'hyper-capitalisme. Il aimerait pouvoir délocaliser à tour de bras, utiliser la directive détachement des travailleurs comme il l'entend, a lancé Florian Philippot au micro d'Europe 1 midi. Il aimerait que des millions de migrants arrivent pour mener une politique antisociale et les utiliser parce qu'ils seraient corvéables à merci." L'exact inverse de la politique prônée par le FN, qui se concentre sur la fermeture des frontières et serait "là pour aider l'entrepreneuriat français", selon le vice-président du parti.

Un programme irresponsable. Le matin même, Pierre Gattaz avait affirmé dans Le Parisien que le programme du FN lui rappelait "étrangement le programme commun de la gauche de 1981". Citant le retour de la retraite à 60 ans, l'une des propositions frontistes, mais aussi l'augmentation de tous les salaires et le retour au franc, il en avait conclu que cette politique économique n'était pas "responsable", "tournée ni vers l'avenir, ni vers la compétitivité".