Florian Philippot souhaite la "construction d'un deuxième porte-avions"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité du Club de la Presse ce lundi soir, le vice-président du Front national a posé la question de la construction d'un deuxième porte-avions.

INTERVIEW

Sur Europe 1, Florian Philippot a souhaité voir se renforcer l'arsenal militaire français en réponse aux attentats. 

Le vice-président du Front national a relativisé l'impact des mesures sécuritaires prises par François Hollande à la suite des attentats du 13 novembre. En égrainant les baisses des effectifs, Florian Philippot a surtout désigné Nicolas Sarkozy comme principal coupable. "5.000 policiers et gendarmes en plus. Sarkozy en avait supprimé 12. 500. Mille douaniers, Sarkozy en a supprimé 2 000. Pour l'armée, on arrête la baisse des effectifs. Hollande en avait déjà supprimé 8 000 et Sarkozy en avait supprimé 54.000", a affirmé Florian Philippot. 

"On a joué avec la vie des Français", s'est par ailleurs ému le vice-président du FN. Florian Philippot n'a pas hésité à poser la question de la construction d'un deuxième porte-avions, en soutien au Charles-de-Gaulle. "Un vrai, pas un demi avec les Anglais", a-t-il martelé. "Le Charles-de-Gaulle serait en cale sèche, qu'est-ce-qu'on ferait ?

Ce lundi, le porte-avions Charles-de-Gaulle a commencé à bombarder l'Etat islamique en Irak et en Syrie.