"Fiscal Kombat", le jeu vidéo dans lequel Mélenchon est un héros

  • A
  • A
"Fiscal Kombat", le jeu vidéo dans lequel Mélenchon est un héros
Le candidat de la France insoumise est le héros d'un nouveau jeu vidéo, "Fiscal combat".
Partagez sur :

Le candidat de la France Insoumise à l’élection présidentielle lance un jeu vidéo, vendredi, dans lequel il affronte… des oligarques. 

REPORTAGE

Jean-Luc Mélenchon s’est inspiré du célèbre jeu vidéo "Mortal Kombat" pour lancer son propre jeu vidéo : "Fiscal Kombat" (disponible vendredi soir sur internet). Dans cette version très politique, le candidat de la France insoumise doit affronter ses pires ennemis, des oligarques.

Le héros secoue les oligarques pour récupérer l’argent. "Je n’ai jamais eu de comptes à l’étranger ni maintenant, ni avant", lance un Jérôme Cahuzac virtuel. "Hypocrite, vous avez fini de vous foutre de nous", lui répond du tac-au-tac Jean-Luc Mélenchon. Le personnage principal doit attraper ses ennemis, les secouer et leur prendre leur argent.



"Vous organiserez le partage des richesses". Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, explique le principe du jeu. "Vous incarnerez notre candidat, vous organiserez le partage des richesses en récupérant l’argent de ceux qui l’ont confisqué". L’objectif est de collecter 279 milliards d’euros, soit le budget total prévu par Jean-Luc Mélenchon une fois au pouvoir.

Cahuzac, Fillon et Sarkozy dans le jeu. Une poignée d’amateurs de jeux vidéo - qui n'appartiennent pas à l'équipe de campagne du candidat - sont à l’initiative du projet. Des graphistes, des développeurs, dont certains travaillent dans des grandes entreprises du CAC 40, ont ainsi travaillé bénévolement pendant plusieurs mois pour élaborer ce logiciel. Ils ont dessiné le plus fidèlement les personnages du jeu comme Jérôme Cahuzac, Christine Lagarde, Nicolas Sarkozy, François Fillon et même Emmanuel Macron. Seule Marine Le Pen ne figure pas dans le jeu. Le graphiste n’a pas voulu la représenter.