Financement des campagnes du FN : "Nous desserrerons l'étau des juges", assure Wallerand de Saint-Just

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour le trésorier du FN, Wallerand de St Just, le renvoi en correctionnelle du parti pour soupçons d'enrichissement frauduleux des campagnes, "donnera l'occasion de se défendre publiquement", assure-t-il jeudi sur Europe 1.

INTERVIEW

Mauvaise nouvelle pour le FN. Les juges d'instruction ont renvoyé en procès le Front national et deux de ses dirigeants, Wallerand de Saint-Just et Jean-François Jalkh, dans l'enquête sur des soupçons d'enrichissement frauduleux aux frais de l'État lors des campagnes législatives et présidentielle de 2012. "Premièrement, je ne sais pas si les juges pouvaient faire autrement dans la psychologie judiciaire. Deuxièmement, cela nous donnera l'occasion de nous défendre publiquement et de montrer que nous sommes totalement innocents", a réagi Wallerand de St-Just, jeudi sur Europe 1.

Le FN fera appel. Wallerand de Saint-Just annonce faire appel immédiatement de ce renvoi : "cette ordonnance statue sur des questions et de compétences territoriales sur lesquelles nous ne sommes pas du tout d'accord." Selon lui, "ces juges nous tiennent dans leur main et ils auront du mal à desserrer l'étau. Mais nous le desserrerons".