Fin de vie : Touraine veut "faire évoluer le cadre législatif"

  • A
  • A
Fin de vie : Touraine veut "faire évoluer le cadre législatif"
Marisol Touraine était l'invitée de l'interview politique vendredi.@ EUROPE1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La ministre des Affaires sociales et de la Santé a réagit au cas Vincent Lambert étudié vendredi par le Conseil d’Etat.

Invitée de l’interview politique d’Europe 1 vendredi, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine s’est exprimée sur le cadre législatif de la fin de vie. “La loi actuelle comporte des parts d’ombre. Ces part d’ombre doivent être levées. Ce sont des juges qui vont le faire, mais la loi devra évoluer, le statu quo n’est pas possible”, a détaillé la ministre.

“Le débat va s’engager et je souhaite que les parlementaires soient actifs sur ce sujet. Il faut le faire en recherchant les points de rassemblement et de convergence. Il faut faire évoluer le cadre législatif. On voit bien que cela ne répond pas à toutes les situations, celle de Vincent Lambert et bien d’autres”, a-t-elle ajouté, faisant référence à l’étude vendredi par le Conseil d’Etat de ce trentenaire qui fait l’objet d’une querelle familiale autour de son cas

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ZOOM - Vincent Lambert : le rapport confirme son incurabilité

ENQUÊTE - Dans la chambre de Vincent Lambert, au cœur des tensions

INTERVIEW E1 - Vincent Lambert "n'aurait pas voulu vivre comme ça"