Fillon : "on est loin de la rigueur"

  • A
  • A
Fillon : "on est loin de la rigueur"
@ REUTERS
Partagez sur :

Il défend sa politique alors que l'opposition dénonce un plan de rigueur qui ne dit pas son nom.

Le Premier ministre François Fillon tient à rassurer les Français. Il a affirmé vendredi qu'"on [était] loin d'un plan de rigueur", qui "n'existe pas et qui n'existera pas", au lendemain de l'annonce du gel des dépenses de l'Etat pendant trois ans, contrairement à ce que dénoncent opposition et syndicats.

"La rigueur, c'est quand on réduit les dépenses et qu'on augmente les impôts. Nous, nous avons choisi, le plan de relance mis à part, de réduire la pression fiscale lorsque c'était possible (...) et de diminuer la dépense publique", a affirmé le Premier ministre.

"Il y a de la marge"

"Nous sommes l'un des pays parmi les pays développés qui a le plus haut niveau de dépenses publiques. On est très très loin d'un plan de rigueur" et "quand on a un niveau aussi élevé de dépenses publiques, ça veut dire qu'il y a de la marge pour mieux gérer", a également dit François Fillon.

A l'adresse des journalistes, il a lancé: "de la même façon que pendant deux ans, vous avez évoqué une récession qui n'existait pas, ne refaites pas la même erreur en parlant d'un plan de rigueur qui n'existe pas et qui n'existera pas, à condition que nous mettions bien en œuvre la politique économique qui est la nôtre".
"Parallèlement à la réduction de nos dépenses de fonctionnement de l'Etat, nous continuons un effort d'investissements d'avenir (grand emprunt)", a-t-il également argumenté.