VIDEO - A La Réunion, Fillon entre pique-nique et danse traditionnelle

  • A
  • A
VIDEO - A La Réunion, Fillon entre pique-nique et danse traditionnelle
En visite à La Réunion, François Fillon a esquissé quelques pas de danse lors d'un grand pique-nique.
Partagez sur :

François Fillon a poursuivi son voyage à La Réunion avec une messe et un grand pique-nique où le candidat du parti Les Républicains y est allé de son petit pas de danse.

L'ambiance de ce pique-nique réunionnais est assurément plus détendue que celle qu'a connue François Fillon à Paris avant son départ pour l'île de l'océan indien. Empêtré dans l'affaire de l'emploi supposé fictif de sa femme, François Fillon a atterri samedi à La Réunion. Après avoir multiplié les visites, le candidat Les Républicains à la présidentielle a assisté ce dimanche matin à une messe, avant de prendre part à un grand pique-nique à Saint-Paul.

François Fillon esquisse quelques pas de danse. Aucune allocution du candidat de la droite à la présidentielle n'était prévue lors de ce rassemblement. "Fillon passera de table en table", a prévu l'un des organisateurs. En attendant, les participants entouraient le candidat en chantant et dansant, très loin de l'ambiance tendue et des légers heurts qui avaient opposé la veille une quinzaine de militants anti-Fillon à des pro-Fillon à l'Etang Salé, où l'ancien Premier ministre était allé visiter une ferme photovoltaïque. François Fillon a même esquissé quelques pas de danse, immortalisés par notre envoyée spéciale :



En milieu de matinée, François Fillon s'est rendu à la messe dans une église de Saint-Gilles où il a communié. Hasard du calendrier liturgique, le père Russel Torpos, curé de la paroisse, a lu l'Evangile de saint Matthieu: "Accorde-toi vite avec ton adversaire pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge et qu'on ne te jette en prison. Amen je te le dis, tu ne t'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier sou". Toute ressemblance...

Fillon : "Je ne suis pas une tête brûlée". En fin d'après-midi, le député de Paris va tenir un meeting au domaine Mon Caprice de Saint-Pierre. "J'ai fait une évaluation de la situation" quand la controverse du Penelopegate a éclaté, a-t-il confié au JDD, "je ne suis pas une tête brûlée" - excluant apparemment de se retirer, car "cela aboutirait à priver un courant de pensée qui est majoritaire en France de candidat crédible. On se retrouverait dans une crise de régime", a-t-il prévenu.