Fessenheim : la procédure de fermeture engagée en 2016

  • A
  • A
Fessenheim : la procédure de fermeture engagée en 2016
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La ministre de l'Environnement et de l'Energie, Ségolène Royal, a confirmé lundi que la procédure de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim serait enclenchée en 2016. 

La ministre de l'Environnement et de l'Energie, Ségolène Royal, a confirmé lundi que la procédure de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim serait enclenchée en 2016. Cette déclaration contredit implicitement la nouvelle ministre du Logement Emmanuelle Cosse, qui avait assuré qu'elle serait fermée dès cette année.

"Il y a deux choses dans le mot 'fermeture'". "Il y a deux choses dans le mot 'fermeture'. (...) Il y a le retrait de l'autorisation de fonctionner" qui "sera fait lorsque le conseil d'administration (d'EDF) au mois de juin en aura fait la demande", a expliqué Ségolène Royal au journal télévisé de TF1.  "Lorsqu'EDF aura confirmé cette demande, le décret d'arrêt de fonctionnement sera pris", a-t-elle ajouté, assurant que la promesse de fermeture faite par le président François Hollande serait "tenue".

Contrairement à une des promesses électorales de François Hollande. Ségolène Royal avait demandé en octobre au géant de l'électricité, qui exploite les 58 réacteurs nucléaires français, d'entamer la procédure de fermeture de Fessenheim d'ici à "la fin juin 2016", en vue d'une fermeture effective en 2018. En septembre dernier, François Hollande avait déclaré que Fessenheim, en service depuis 1977, ne fermerait pas en 2016 comme initialement prévu, et contrairement à l'une de ses promesses électorales de 2012, en raison du retard pris par le chantier de construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville.