Fermeture des frontières : qui dit quoi ?

  • A
  • A
Fermeture des frontières : qui dit quoi ?
@ ATTILA KISBENEDEK / AFP
Partagez sur :

Alors que Manuel Valls laisse la porte ouverte à un rétablissement temporaire des contrôles, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen veulent aller plus loin.

Depuis que l'Allemagne a rétabli des contrôles à sa frontière avec l'Autriche, dimanche dernier, le débat se pose avec une nouvelle ampleur sur la scène politique française. Face à l'afflux de réfugiés, faut-il renforcer les frontières nationales, théoriquement abolies par les accords de Schengen, qui instaurent une libre circulation dans 26 pays européens ? La question se pose avec d'autant plus d'urgence que plus de 500.000 migrants ont été dénombrés aux frontières extérieures de l'Union européenne entre janvier et août de cette année, a indiqué mercredi l'agence Frontex. En France, chaque camp politique a son idée sur la question.

Valls laisse la porte ouverte à un rétablissement des contrôles. Rétablir temporairement les contrôles aux frontières françaises ? "Nous n'hésiterons pas à prendre ce type de décision", a affirmé Manuel Valls devant les députés, mercredi. Une initiative qui ne contredirait nullement les accords de Schengen, a rappelé le Premier ministre, soulignant que ceux-ci permettent de rétablir des contrôles "à chaque fois que les circonstances l'imposent". Le Premier ministre a aussi défendu un "renforcement" de l'espace Schengen.

Sarkozy veut abolir la libre circulation des non-Européens. "Aujourd'hui, Schengen ne fonctionne plus", a asséné Nicolas Sarkozy dans une interview au Figaro la semaine dernière. L'ancien chef de l'Etat veut suspendre "provisoirement la libre circulation des ressortissants non européens au sein de Schengen". Autrement dit, le patron des Républicains veut temporairement fermer les frontières nationales aux migrants. Nicolas Sarkozy plaide aussi pour "une nouvelle négociation des accords de Schengen", ce qu'il appelle "un Schengen 2", qui "nécessitera l'adoption préalable d'une même politique migratoire pour tous en Europe".

Le Pen veut suspendre Schengen et rétablir les frontières. "L'urgence impose de suspendre Schengen tout de suite", s'est alarmée de son côté Marine Le Pen mardi. Aux yeux du Front national, la crise des réfugiés conforte ses positions traditionnellement très fermes sur l'immigration. Le parti a réclamé dimanche que la France "rétablisse ses frontières, notamment avec l'Allemagne".



Qu'en pensent les Français ?

80% des Français sont favorables au rétablissement des contrôles aux frontières pour faire face à l'afflux de migrants et de réfugiés, selon un sondage Elabe pour BFMTV publié mercredi. Si 87% des sympathisants de la droite et du centre se disent favorables à cette mesure, c'est aussi le cas de 60% des sympathisants de gauche. Sans surprise, 98% des sympathisants du Front national réclament aussi le rétablissement des contrôles.