Facture d'électricité : "le rattrapage sera de 1,50 euro par mois pendant 18 mois"

  • A
  • A
Partagez sur :

Ségolène Royal a précisé sur Europe 1 que ce rattrapage sur les factures d'électricité des ménages serait de "moins de 1,50 euro par mois pendant 18 mois".

"1,50 euro par mois pendant 18 mois". La ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la mer Ségolène Royal a assuré sur Europe 1 jeudi matin que l'augmentation de la facture d'électricité des ménages serait "de moins de 1,50 euro par mois pendant 18 mois". Cette annonce intervient au lendemain de l'annulation par le Conseil d'Etat d'un arrêté de 2014 pour compenser un gel tarifaire précédemment décidé par le gouvernement. En novembre 2014 en effet, Ségolène Royal avait augmenté de 2,5% les tarifs réglementés de l'électricité d’EDF qui eux, en réclamaient à l'époque 5%. Un arrêté qui a donc été annulé mercredi, contraignant 28 millions de ménages abonnés à devoir payer une facture de rattrapage.

"Un système cohérent". Malgré ce rattrapage nécessaire "d'une trentaine d'euros à rétablir sur 18 mois", Ségolène Royal ne regrette pas sa réforme de l'époque. "Grâce au nouveau système, aujourd’hui, il n’y aura plus qu’une seule augmentation par an des tarifs. Une augmentation décidée par la Commission de régulation de l’Energie qui n’intègre que les prix réels de production de l’électricité. Nous sommes maintenant dans un système cohérent et maîtrisé. Et, il peut également y avoir des baisses de tarif en fonction de l'évolution des cours mondiaux de l'énergie", s'est-elle réjouie.

"0,5 % en 2016-2017". Pour les tarifs de 2016-2017, l’augmentation de l’énergie sera donc, selon Ségolène Royal, "de moins de 1%, peut-être aux alentours de 0,5%". "Par rapport aux 5% qui existaient systématiquement en 2014, c’est une réforme considérable", s'est félicité la ministre qui a rappelé son ambition : "j’ai réformé ce système d’augmentation systématique qui était scandaleux car je veux protéger le pouvoir d’achat des Français".