Face à Aubry, Sarkozy a pris la tangente

  • A
  • A
Face à Aubry, Sarkozy a pris la tangente
@ Reuters
Partagez sur :

Le président s'est rendu dans la Sarthe, fief de François Fillon, alors qu'Aubry se déclarait.

Officiellement le déplacement de Nicolas Sarkozy était consacré à la sécurité alimentaire, suite à la multiplication des cas de contamination par la bactérie E.coli. Accompagné du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, et du secrétaire d'État à la Consommation, Frédéric Lefebvre, il a visité un élevage de volailles à Sablé-sur-Sarthe, avant de participer à une table ronde consacrée à "la qualité et la sécurité de l'alimentation". Mais le déplacement du chef de l’Etat dans la Sarthe, fief filloniste, le premier depuis 2007, est aussi, et surtout, à but politique.

Une bonne entente affichée

Alors que Martine Aubry a capté l’attention médiatique avec sa déclaration de candidature à la primaire socialiste, Nicolas Sarkozy voulait lui aussi sa part de lumière. Il a donc choisi d’afficher sa bonne entente avec son Premier ministre, afin de donner aux Français l’image d’un tandem stable et soudé, au travail, sur le terrain, et au contact des Français.

Les deux hommes sont arrivés dans la même voiture chez un éleveur de poulets de Loué, dont ils ont arpenté côte à côte l'exploitation avec une cohorte de journalistes. Les pieds dans la fiente de volaille mais les yeux tournés résolument vers 2012, ils se sont offert un petit aparté, en tête à tête, dans la bucolique campagne sarthoise. "C'est rare qu'on se déplace ensemble", a souligné Nicolas Sarkozy lors d'une pause dégustation de produits locaux. "En général, quand l'un est sur le terrain, l'autre doit faire face aux obligations d'Etat. On travaille en équipe, en tandem."

Quand vient la question sur la candidature de Martine Aubry, Nicolas Sarkozy et François Fillon échangent un sourire entendu avant de trinquer... au jus de pommes. Le chef de l'Etat préfère vanter les mérites du couple qu'il forme avec son Premier ministre et surtout sa propre action. Un remake du film Le bonheur est dans le pré, "loin du barrissement des éléphants du PS", a lancé, amusé, un proche de Nicolas Sarkozy.

Contrer l'agenda médiatique du PS

Cette sortie commune avait été programmée le 28 juin, jour de l'ouverture du dépôt des candidatures à la primaire socialiste et de l’annonce de l’entrée en course de la Première secrétaire socialiste.

Nicolas Sarkozy cherche en effet à contrer le PS, qui occupe cette semaine l’agenda médiatique avec sa primaire. Le dépôt des candidatures est lancé mardi. Déjà lundi, le chef de l’Etat avait tenu une conférence de presse, quatrième grand raout du genre depuis 2007, pour vanter les mérites du grand emprunt. Après Nicolas Sarkozy l’économiste, le président de la République, probable candidat à sa réélection, va endosser les habits du politique proche du terroir.