EXCLU - Sarkozy reste en tête au premier tour

  • A
  • A
EXCLU - Sarkozy reste en tête au premier tour
@ REUTERS
Partagez sur :

 Hollande gagnerait au 2nd tour, selon un sondage Europe1-ParisMatch-Public Sénat.

A deux semaines du scrutin, Nicolas Sarkozy conserve son avance au premier tour mais sans creuser l’écart avec François Hollande. Avec un score de 28,5%, le président sortant devance ainsi le candidat socialiste d’un 1,5 point qui obtient 27%, selon le baromètre Ifop Fiducial pour Europe 1 - Paris Match - Public Sénat, rendu public mardi. Au second tour, pas de changement notable non plus : c’est bien François Hollande qui l’emporterait avec 53% d’intentions de vote contre 47% au sortant qui progresse malgré tout d’un point.

"Nicolas Sarkozy n’a pas réussi à créer une dynamique suffisante pour distancer fortement François Hollande, comme il l’avait fait à l’époque avec Ségolène Royal", analyse Frédéric Dabi, directeur des enquêtes opinion de l’Ifop, interrogé par Europe 1. "On est toujours dans un 'mano a mano'."

Mélenchon poursuit sa progression

Derrière les deux principaux candidats, la bataille se fait de plus en plus rude pour prendre la troisième place. Avec 16,5% des intentions de vote, Marine Le Pen progresse d’un point depuis la précédente enquête. Arrivant toujours en tête chez les ouvriers avec 35% des intentions de vote, la candidate frontiste demeure toutefois sous la menace de Jean-Luc Mélenchon. Avec 14%, le candidat du Front de gauche poursuit sa progression (+1 point).

"La dynamique Mélenchon continue dans ce baromètre, puisqu’il réalise son score le plus haut", explique Frédéric Dabi. "Marine Le Pen, qui chutait, pour la première fois, reprogresse. Mais l’écart reste assez faible entre elle et Jean-Luc Mélenchon, donc Marine Le Pen reste sous la menace."

Bayrou à la traîne

François Bayrou, le troisième homme de la présidentielle de 2007, continue à perdre du terrain. Le candidat du MoDem subit un recul de 2 points, soit 3,5 points depuis un mois, et chute sous le seuil symbolique de 10% des intentions de vote (9,5%).

"C'est le grand perdant de cette enquête", estime Frédéric Dabi. "Il ne reconstitue qu’un gros tiers de son socle électoral de 2007."

Le 2nd tour toujours favorable à Hollande

Au second tour, le scénario reste donc identique par rapport à la précédente vague de ce baromètre. Mais avec 53% des intentions de vote, François Hollande devance Nicolas Sarkozy de 6 points, soit l’écart le moins important relevé depuis le premier baromètre Ifop Fiducial pour Europe 1 - Paris Match - Public Sénat. Les intentions de vote en faveur de Nicolas Sarkozy progressent d’1 point depuis l’enquête précédente.

Concernant les reports de voix, les électeurs Mélenchon se tournent vers François Hollande à 76% contre 79% lors de la vague précédente et 90% il y a un mois. Même baisse pour les électeurs de François Bayrou, ils sont 29% soit 3 points de moins à reporter leurs voix sur le candidat socialiste. 

En revanche, Nicolas Sarkozy bénéficie d’un soutien croissant des électeurs de Marine Le Pen avec 45% des intentions de vote au second tour, soit 6 points de plus que lors de la dernière vague du baromètre, le report de ce segment électoral en faveur de François Hollande recul  de 9 points, soit 22% des intentions de vote.

Enquête réalisée sur un échantillon de 1.869 personnes interrogées du 5 au 7 avril 2012.