Européennes : Valls ne veut pas "laisser le terrain à l'extrême-droite"

  • A
  • A
Européennes : Valls ne veut pas "laisser le terrain à l'extrême-droite"
@ SIPA
Partagez sur :

ELECTIONS - "C'est à nous de porter le rêve européen", a lancé Manuel Valls lors d'un meeting des Jeunes Socialistes.

Il a promis de "faire campagne". Le Premier ministre Manuel Valls a appelé samedi à "ne pas laisser le terrain à l'extrême droite" lors des prochaines élections européennes, promettant de combattre une abstention attendue à des niveaux record.

"Il faut battre les extrêmes dans les urnes". "Ne laissons pas le terrain à l'extrême droite, c'est à nous de porter le rêve européen", a déclaré Manuel Valls lors d'un meeting des Jeunes Socialistes à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), alors que le Front national ambitionne d'arriver en tête du scrutin du 25 mai. "Il faut battre les extrêmes dans les urnes, en envoyant dans trois semaines une majorité progressiste" au Parlement européen, a-t-il dit dans un discours marquant son entrée dans la campagne, jusque là désertée par le Premier ministre et le président François Hollande.

"Il faut que cette campagne s'anime". "Ce soir tout commence, tout s'accélère, car enfin il faut que cette campagne, elle s'anime", a lancé le Premier ministre. "Ne laissons pas le terrain à ceux qui en veulent à l'Europe", a-t-il ajouté. Le Premier ministre s'en est pris aux partisans de l'extrême droite, "qui n'aiment ni leur patrie ni l'Europe, car il n'aiment pas l'avenir". "J'aime l'Europe et j'aime la France, les deux sont indissociables. Ce qui est vrai dans le coeur est inscrit sur les passeports. Il y a nos pays et il y a l'Europe, ce sont nos deux identités. Les deux se complètent", a-t-il dit. A l'adresse de la gauche de la gauche, le Premier ministre a fait valoir qu'"on ne cogne pas sur l'Europe quand on veut la construire".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INTERVIEW - Jégo : "c'est avec plus d'Europe qu'on répondra aux problèmes du quotidien"

SONDAGE - 60% des Français se disent intéressés

DIAGNOSTIC - Européennes : des élections fatales au Front de gauche ?

SONDAGE E1 - Européennes : l'UMP donnée en tête dans le Sud-Est