Ethylotests obligatoires : c'est oublié

  • A
  • A
Ethylotests obligatoires : c'est oublié
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'obligation d'un éthylotest dans la voiture est reportée "sine die", a annoncé Manuel Valls.

L'info. Manuel Valls a annoncé jeudi qu'il reportait "sine die" (sans fixer de date) l'obligation d'avoir un éthylotest dans les voitures, comme l'avait annoncé Europe1 en novembre dernier. Le ministre de l'Intérieur a précisé, en présentant le bilan annuel des accidents de la route, qu'il attendait les conclusions à ce sujet du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) qui a créé un groupe de travail sur l'alcool au volant notamment. "Je reporte 'sine die' l'obligation d'un éthylotest dans la voiture avant que le gouvernement prenne sa décision suite à ce que préconisera cette instance en février", a dit le ministre.

>> À lire : vers la fin de l'éthylotest obligatoire

Une réforme qui était controversée. Ces éthylotests sont de toute façon de plus en plus controversés notamment pour leur fiabilité et leur prix, ainsi que l'a rappelé le président du CNSR Armand Jung qui doit rendre ses premières conclusions d'ici la mi février. Le gouvernement fera connaître sa décision par la suite, selon le ministre.

Manuel Valls avait déclaré fin 2012 qu'il reportait l'entrée en vigueur de la verbalisation au 1er mars 2013 pour défaut d'éthylotest, dont la présence était obligatoire depuis le 1er juillet dans tout véhicule terrestre à moteur circulant en France, à l'exception des cyclomoteurs. En cas d'absence, il en aurait coûté 11 euros à partir du 1er mars.

La satisfaction des opposants. Le sénateur UMP Alain Fouché, qui avait demandé le report de l'entrée en vigueur de l'amende en cas de non possession d'un éthylotest dans une voiture et un prix unique pour ces produits, s'est déclaré "heureux" jeudi de l'annonce de Manuel Valls. "C'est une bonne nouvelle pour les automobilistes", a-t-il commenté.