Estrosi veut des portiques de sécurité pour les écoles de Nice

  • A
  • A
Estrosi veut des portiques de sécurité pour les écoles de Nice
Partagez sur :

Christian Estrosi a indiqué vendredi qu’il allait installer des portiques de sécurité dans certains des établissements scolaires de sa ville, Nice. Y compris en primaire, si cela est nécessaire car "l’école doit être un sanctuaire de la République".

En plein débat sur la sécurité dans les établissements scolaires, Christian Estrosi veut prendre les devants. Le député-maire de Nice a indiqué vendredi qu’il allait installer des portiques de sécurité dans les établissements scolaires de sa ville "où la nécessité s’en fait sentir". Y compris en primaire. Quant à la maternelle, Christian Estrosi a répondu : "je ne tomberai pas dans ce débat caricatural".

Reprenant une expression de Nicolas Sarkozy, le maire de Nice a expliqué que "l’école [devait] être un sanctuaire de la République", sur Europe 1.

Après l'agression d'une enseignante par un élève de 13 ans à Fenouillet près de Toulousevendredi dernier, le ministre de l'Education, Xavier Darcis, avait lui-même affirmé vouloir étudier "toutes les solutions possibles", comme l'installation de portiques de détection de métaux à l'entrée des collèges et lycées.

Xavier Darcos a relancé la polémique jeudi en suggérant de créer dans les établissements "une force mobile d'agents" qui seraient formés pour constater des délits, confisquer des armes ou procéder à des fouilles si des enseignants donnent l’alerte. "C'est de la folie", s’est insurgé vendredi l’eurodéputé vert Daniel Cohn-Bendit. Sur ce dossier sensible, Nicolas Sarkozy a prévu jeudi prochain de réunir les "principaux acteurs de la sécurité, de la chaîne pénale et de l'Education nationale".