Estrosi demande "qu'on aille chercher, interpeller" Rachid Kassim

  • A
  • A
Partagez sur :

Ce djihadiste français serait l'instigateur, notamment, des attaques de Magnanville et de Saint-Etienne-du-Rouvray.

INTERVIEW

Impossible, aujourd'hui, de savoir où se trouve exactement Rachid Kassim. Ce jeune homme de 29 ans, originaire de Roanne, est considéré comme le plus influent des djihadistes français sur les réseaux sociaux. Et serait notamment derrière l'assassinat des policiers de Magnanville, du prêtre de Saint-Etienne du Rouvray, l'attaque déjouée de la voiture piégée de Notre-Dame ou encore l'arrestation de l'adolescent soupçonné de radicalisation à Paris. 

"Soit pour le juger, soit pour l'éliminer". Pour Christian Estrosi, président de la région PACA et ancien maire de Nice, ville frappée par un attentat le 14 juillet dernier, Rachid Kassim est "l'ennemi public n°1". "Je demande qu'on aille le chercher, l'interpeller, soit pour le juger en France, soit pour l'éliminer", a-t-il lancé mardi, au micro d'Europe 1. "C'est le rôle des services spéciaux que de faire ce travail aussi. N'est-il pas normal qu'un criminel qui a commandité à l'extérieur du territoire français des crimes en France puisse être jugé en France ?"

En Syrie ou en Irak. Âgé de 29 ans, Rachid Kassim est un ancien animateur social, radicalisé au retour d'un voyage en Algérie, en 2011. L'année suivante, il avait quitté subitement la France avec sa femme et ses enfants pour l'Egypte avant de rejoindre les rangs de l'organisation Etat islamique. Depuis juin dernier, il a inspiré une dizaine d'actes terroristes ou de tentatives qui ont causé des victimes ou entraîné des arrestations. Il serait actuellement en Syrie ou en Irak.