Eric Ciotti : si Sarkozy gagne la primaire, "on va changer le cadre"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité d'Europe 1, le secrétaire général adjoint LR a donné des précisions sur la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, annoncée lundi.

INTERVIEW

Nicolas Sarkozy dînera avec une dizaine de fidèles, lundi soir, quelques heures après l'annonce de sa candidature à la primaire de la droite, officialisée par un livre, "Tout pour la France". Parmi ces proches figure Eric Ciotti, secrétaire général adjoint Les Républicains. Invité du Club de la Presse d'Europe 1, le député a précisé le projet de l'ancien chef de l'Etat.

"Une analyse profonde de l'état de la situation". "Un livre, ce n'est pas un tweet, c'est pas une publication sur les réseaux sociaux", souligne Eric Ciotti. Si Nicolas Sarkozy "est revenu à l'écrit, ça veut dire que c'est une analyse profonde de l'état de la situation", poursuit le député sarkozyste, balayant d'éventuelles similitudes avec le programme présenté par l'UMP en 2012. "Si demain ces propositions sont mises en application, on va changer le cadre", assure-t-il. "Il y a deux lignes dans cette primaire, celle d'Alain Juppé, qui est de dire, amendons le cadre actuel avec plus de compétence, avec plus de volonté. Moi je fais partie de ceux qui considèrent qu'on est arrivés au bout d'un système."

Entendu sur Europe 1
"Je fais partie de ceux qui considèrent qu'on est arrivés au bout d'un système"
Eric Ciotti

Le débat sur l'identité, "attente" des Français. Beaucoup de ces propositions tournent autour du thème de l'identité, qui jouera un rôle important dans la primaire, selon Eric Woerth. "Ça ne me déplaît pas, parce que c'est l'attente des Français. (...) Il y a la menace terroriste, il y a la montée du communautarisme, ça fait partie des peurs, des angoisses, de la réalité quotidienne de beaucoup de Français, et un gouvernement qui se respecte devra apporter des réponses à cette exigence", estime Eric Ciotti. "Les Français ont cette question qui les taraude : est ce que demain la France sera toujours la France, face aux multiples menaces qui l'entourent aujourd'hui ?"

Une ligne "très audacieuse". Parmi ces propositions figurent la limitation du droit du sol, qui ne s'appliquerait plus pour les enfants nés en France de parents entrés sur le territoire illégalement. "Nous voulons une manifestation d'intention, on veut proscrire également la nationalité automatique pour des jeunes qui, avant 18 ans, auraient déjà connu des parcours de délinquance ou de criminalité". Une ligne "très audacieuse" dotée d'"une vraie capacité de rassemblement", selon Eric Ciotti. "La candidature de Nicolas Sarkozy est faite pour aller jusqu'au bout."