Encadrement des loyers : "l'esprit de la loi est de l'étendre à l'agglomération", annonce Julien Denormandie

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, était invité vendredi sur Europe 1.

Logement, projet loi asile et immigration ou encore apprentissage... le gouvernement va avoir un agenda chargé au premier semestre. Julien Denormandie, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires invité vendredi, a fait le point sur plusieurs dossiers comme les APL, la relance des constructions ou encore la fin de l'encadrement des loyers, vendredi dans la Matinale d'Europe 1.

"Construire plus" et "moins cher". Les prix de l'immobilier sont en hausse dans les grandes villes depuis un an : 8% à Paris, 12% à Bordeaux, 6% à Lyon, 5% à Lille... les plus modestes, voire les classes moyennes, voient s'éloigner la possibilité de devenir propriétaires. Le projet de loi sur le logement, qui passera en conseil des ministres en mars prochain, aura deux objectifs clairs, avance Julien Denormandie : "construire plus" et "construire moins cher". Et le secrétaire d'Etat d'égrener quelques mesures "fortes" : lutter contre les recours abusifs contre les permis de construire, contre les normes "ubuesques" en réécrivant le code de la construction, "libérer massivement les terrains" avec des "mesures fiscales". Et pour les étudiants et jeunes actifs qui peinent à se loger, "80.000 logements vont être construits pour eux sur le quinquennat". 

L'encadrement des loyers, bientôt étendu à l'agglomération ? L'encadrement des loyers, lui, n'a pas encore convaincu le gouvernement. Julien Denormandie "ne sait pas" si cela marche. Et de rappeler qu'il n'a pas empêché la hausse des loyers là où il a été appliqué, à Paris et à Lille. Pour voir son entière efficacité, il faut "aller au bout de l'expérimentation", c'est pour cela que l'Etat "a fait appel il y a quelques jours de la décision du tribunal administratif de Paris". "L'esprit de la loi est de l'étendre à l'agglomération", soit aller au-delà de l'intramuros, annonce le secrétaire d'Etat.

"Plus d'argent pour les HLM". La baisse des allocations logement qui va toucher 2,5 millions de foyers va être indolore, selon Julien Denormandie. Et elle sera aussi indolore pour les offices HLM. "C'est nous l'Etat qui les finançons et on leur dit 'on va vous donner plus d'argent. En contrepartie, vous baissez les loyers'", se défend le responsable LREM.

"Beaucoup moins de sans-abri". Le combat pour faire disparaître les SDF des rues de France est réel selon le secrétaire d'Etat. "Il y a beaucoup moins de sans-abri dans les rues par rapport à il y a quelques mois", affirme Julien Denormandie. "On le voit au quotidien avec les maraudes", assure-t-il. Le secrétaire d'Etat avance aussi un chiffre : "13.000 places en hébergement d'urgence" seront ouvertes en plus cet hiver, dont une partie sera "pérennisée".