Revivez les principaux événements du 1er mai 2017

  • A
  • A
Revivez les principaux événements du 1er mai 2017
Plusieurs défilés du 1er mai ont été émaillés d'incidents causés par une minorité de manifestants.@ AFP
Partagez sur :

Les organisations syndicales ont défilé en ordre dispersé lundi pour la fête du Travail. Pendant ce temps, les candidats ont attaqué la dernière semaine de campagne en se critiquant lourdement.

Suivez le live
Cette page s'actualise automatiquement
19h18
Le 01 mai 2017
C'est la fin de ce direct du 1er mai 2017, merci de l'avoir suivi avec Europe1.fr ! Une journée politique très chargée, entre les discours offensifs de Marine Le Pen et Emmanuel Macron, la prise de parole de Jean-Marie Le Pen et le traditionnel défilé de syndicats désunis, le tout à seulement six jours du second tour de l'élection présidentielle.
19h11
Le 01 mai 2017
Après une journée d'opposition à distance, Emmanuel Macron et Marine Le Pen tentent de faire la différence en vue du second tour. Mais selon un sondage Ifop-Fiducial publié lundi, le candidat d'En Marche ! a toujours une longueur d'avance sur sa rivale du Front national : il est crédité de 59% d'intentions de vote contre 41% pour Marine Le Pen
18h52
Le 01 mai 2017
Invitée ou pas ? Ségolène Royal était présente au premier rang du meeting d'Emmanuel Macron à La Villette, pour la première fois de la campagne. Mais la ministre de l'Ecologie n'aurait pas été conviée par l'équipe du finaliste de l'élection présidentielle. "Les enjeux sont très importants. J'ai proposé de venir. On m'a dit 'Volontiers'", a-t-elle expliqué sur BFMTV, interrogée sur sa présence. Lors du meeting, elle a été saluée à deux reprises par Emmanuel Macron, signe que celui-ci valide cette venue. Et la salle n'a pas manqué de crié "Ségolène ! Ségolène !" au moment où leur candidat évoquait l'action de la ministre pour l'environnement.
18h47
Le 01 mai 2017
Au registre des annonces, il a notamment parlé de la nomination d'une commission scientifique qui se pencherait sur le traité commercial entre l'Union européenne et le Canada. 
18h46
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron s'est exprimé pendant une heure et 15 minutes. Sans surprise, il a concentré l'essentiel de son discours à remettre en cause le programme de Marine Le Pen, considéré comme un "projet de repli", nourri de "l'obscurantisme", qui conduirait à "l'effondrement de la France".
18h41
Le 01 mai 2017
Pour la fin de son discours, Emmanuel Macron n'a pas hésité à convoquer de grands enjeux pour tenter de convaincre : "La bataille sera dure, ne la sous-estimez pas, elle sera violente dans les prochains jours et semaines. C’est maintenant que se joue l'héritage intellectuel, moral et politique de la France mais aussi l’avenir de l'Europe."
18h29
Le 01 mai 2017
A la chasse aux indécis, le leader d'En Marche ! leur a lancé : "Serait-je un ennemi des familles car la mienne est un peu différente ? Je l'assume pleinement." Il a également critiqué Jean-Marie Le Pen, qui lui a adressé lundi matin une critique personnelle : "Vous n'avez pas le droit de parler d'avenir car vous n'avez pas d'enfants." Réponse d'Emmanuel Macron : "Monsieur Le Pen, j'ai des enfants et des petits-enfants de cœur. C'est une filiation que vous n'aurez pas."
18h21
Le 01 mai 2017
Séquence "cohérence" : Emmanuel Macron dit avoir entendu les appels à changer son programme, mais ne le fera pas "pour deux raisons : je ne vais pas trahir les Français en les reniant. Et je veux demain agir, être efficace. Ces réformes, nous les ferons."
18h18
Le 01 mai 2017
Selon les informations d'Europe 1, le bilan du défilé parisien est passé à six blessés du côté des forces de l'ordre. Pour rappel, trois CRS ont été touchés par des cocktails Molotov, dont un a été gravement brûlé. Trois autres fonctionnaires d'une compagnie d'intervention et de sécurisation (CSI) ont également été blessés : deux d'entre eux légèrement, l'une plus sérieusement aux mains après avoir manipulé une grenade.
18h14
Le 01 mai 2017
Pour ne pas laisser de prises aux attaques du Front national, le candidat Macron investit le terrain de la sécurité et du terrorisme : "Nous démantèlerons les associations qui contreviennent aux lois de la République. Nous combattrons le terrorisme sans relâche à l'intérieur et à l'extérieur de nos frontières." A l'occasion du 1er mai, il en a profité pour "rendre hommage aux CRS qui encore une fois ont eu à subir des violences", avant de demander à ses soutiens de les applaudir. Et de redire "Tolérance zéro !" pour afficher sa détermination.
18h06
Le 01 mai 2017
Les manifestants arrivent progressivement place de la Nation, où doit s'achever le défilé syndical. Sur place, les organisateurs appellent à la dispersion. 
 
 
18h06
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron loue les "savants" pour une "démocratie forte", face à "l'obscurantisme" dont s'est nourri le Front national pour arriver au second tour. 
 
Capture d'écran BFMTV
 
18h02
Le 01 mai 2017
Le ministère de l'Intérieur indique que 142.000 personnes ont manifesté à l'échelle nationale, lundi. Pour rappel, le nombre de participants au défilé parisien est estimé entre 30.000 et 80.000 selon les sources. 
 
17h59
Le 01 mai 2017
Jean-Jacques Aillagon puis Bertrand Delanoë, Jean-Yves Le Drian avant François Bayrou : pour saluer ses soutiens de poids, Emmanuel Macron prend bien garde à équilibrer entre gauche et droite.
17h56
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron loue le côté écologique de son projet et salue Ségolène Royal, présente pour la première fois à un meeting du leader d'En Marche !.
17h52
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron s'adresse aux personnes qui ne l'ont pas soutenu au premier tour ou qui hésitent à voter pour lui : "Mon combat est celui qui rendra aussi possible votre combat, sans l'écraser sans nier nos différences, avec tous nos désaccords. C’est cela, le sens de notre résistance, et que la colère la rage le désespoir pourraient aujourd'hui menacer."
17h51
Le 01 mai 2017
Nous vous l'indiquions tout à l'heure : quatre policiers ont été blessés dans les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre en marge du défilé syndical, lundi à Paris. L'un d'entre eux a été grièvement brûlé au visage et aux mains. Sur cette impressionnant cliché d'un photographe de l'AFP, on voit un CRS couvert par les flammes après le jet d'un cocktail Molotov. 
 
 
17h45
Le 01 mai 2017
Après le bilan de la préfecture de police, voici celui de la  CGT : le syndicat assure à l'instant que 80.000 personnes ont participé à la manifestation du 1er Mai, lundi à Paris. Un peu plus tôt, les autorités avaient estimé ce nombre à 30.000 personnes. Ce nombre est en tous les cas en hausse : selon la police, il était compris entre 16.000 et 17.000 l'année dernière.
17h44
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron dépeint "le projet de l'extrême droite" comme un projet menaçant la liberté de la presse et celle des femmes. "Que dire des mots de Jean-Marie Le Pen (...) et du silence assourdissant de son héritière ?", lâche-t-il en évoquant les déclarations de l'ancien président du Front national à propos de l'hommage rendu à Xavier Jugelé, policier tué sur les Champs-Elysées jeudi 20 avril. Jean-Marie Le Pen a estimé dans son journal de bord "qu’il y avait dans cette cérémonie une équivoque et qu’on rendait plutôt hommage à l’homosexuel qu’au policier".
17h39
Le 01 mai 2017
Au tour de Nicolas Dupont-Aignan, récemment rallié à Marine Le Pen, d'être moqué. Son nom prononcé par le leader d'En Marche !, il est aussitôt sifflé par le public. "Ne le sifflez pas.... Le pauvre", raille Emmanuel Macron. D'après notre journaliste présente sur place, cette pique fait mouche auprès du public, qui crie : "on n'en veut pas".
17h38
Le 01 mai 2017
Du côté du défilé syndical, le nombre d'interpellations suite aux heurts entre manifestants et forces de l'ordre est passé à cinq, selon les informations d'Europe 1. Des individus ont notamment descellé des pierres de façades d'immeubles pour les utiliser comme des projectiles contre les CRS.
17h34
Le 01 mai 2017
Plutôt que de présenter les mesures de son programme, Emmanuel Macron a décidé de cibler la sortie de l'euro que prône Marine Le Pen, parlant d'un "isolement" qui conduirait à "l'affaiblissement" et à "l'effondrement" de la France. "Le projet de Madame Le Pen est un projet de repli, (...) il ne conduit qu'à la guerre économique (...) et à la guerre tout court", lance-t-il. 
 
17h30
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron n'épargne pas le camp de Marine Le Pen, "avec sa grossiereté bien connue", en parlant de la "France grimaçante", la "France recuite de haine", la "France faite pour quelques-uns". Il attaque aussi Jean-Luc Mélenchon sans le nommer, en défendant le droit des deux qualifiés du premier tour à concourir au second. 
17h23
Le 01 mai 2017
Par ailleurs, selon les chiffres de la préfecture de police, 30.000 personnes ont participé au défilé parisien du 1er mai. Par rapport au 1er mai 2016, la participation a quasiment doublé. 16.000 personnes avaient pris part au cortège parisien à l'époque.
 
17h23
Le 01 mai 2017
Jean-Louis Borloo, François Bayrou ou d'autres personnalités à Matignon ? Contrairement à Marine Le Pen, Emmanuel Macron n'a pas dévoilé le nom de son Premier ministre s'il l'emportait dimanche. Et a décidé de moquer ceux qui se proposent pour occuper le poste.
17h20
Le 01 mai 2017
Selon les organisateurs, 9.000 personnes sont présentes à La Villette pour écouter Emmanuel Macron, avec 3.000 personnes qui n'ont pas pu rentrer dans le Paris Event Center.
17h18
Le 01 mai 2017
Selon la préfecture de police, des éléments à risque sont toujours dans le cortège. Des heurts continuent d'éclater à proximité du boulevard Dideront, et les forces de l'ordre sont une nouvelle fois la cible de jets de cocktails Molotov.
17h18
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron vient de commencer son discours à La Villette. "Face aux injures et à l’obscénité du Front national, nous allons construire et refonder", lance-t-il à ses partisans. Il devrait parler pendant environ une heure.
Emmanuel Macron en meeting à La Vilette, lundi. Capture d'écran BFMTV
 
17h13
Le 01 mai 2017
Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl "condamne avec la plus grande fermeté les violences intolérables commises à l’encontre des forces de l’ordre ce 1er mai, en marge de la manifestation". Le ministre indique que les policiers et gendarmes mobiles ont été "pris à partie et agressés par plusieurs dizaines d’individus » et « visés par de nombreux cocktails Molotov".
 
Comme nous vous l’indiquions tout à l’heure, quatre membres des forces de l’ordre ont été blessés. "Quatre policiers, de la préfecture de police de Paris et de la compagnie républicaine de sécurité d’Orélans-Saran (Loiret), ont été blessés, dont un a été gravement touché à la main, et un autre sérieusement brûlé au visage", précise Matthias Fekl.
 
17h06
Le 01 mai 2017
Des scooters brûlent rue des Citeaux, une artère perpendiculaire au boulevard Diderot, où des affrontements sont toujours en cours entre certains manifestants et CRS.
 
16h52
Le 01 mai 2017
Nous vous l'expliquions tout à l'heure, les CRS ont été la cible de jets de projectiles au cours de la manifestation. Parmi ces projectiles, les policiers ont récupéré ce marteau. (Photo : préfecture de police)

 
16h42
Le 01 mai 2017
À La Villette, l'ambiance est très animée chez les partisans d'Emmanuel Macron, comme le constate notre journaliste David Doukhan. Les organisateurs annoncent une affluence de 8.000 personnes.  Particularité de ce rendez-vous : pour la première fois de la campagne présidentielle, Ségolène Royal sera présente au premier rang. Mais selon les informations du Lab, cela n'était pas vraiment prévu...
 

Ségolène Royal s'invite au premier rang du meeting parisien d'entre-deux-tours d'Emmanuel Macron - Le Lab Europe 1

Royal s'invite au premier rang du meeting parisien d'entre-deux-tours de Macron. 
16h35
Le 01 mai 2017
On apprend à l'instant qu'une quatrième policière a été blessée. Il s'agit d'une fonctionnaire de la CSI (Compagnie de sécurisation et d'intervention). Elle présente d'importantes blessures à la main, suite à la manipulation d'une grenade.
16h32
Le 01 mai 2017
À Paris, la plupart des manifestants sont désormais situés au niveau de l'avenue Daumesnil, entre la place de la Bastille et celle de la Nation. 
16h26
Le 01 mai 2017
Quatre personnes ont été interpellées depuis le début de la manifestation pour port d'arme prohibé, violences envers des agents de la force publique et dégradations.
16h24
Le 01 mai 2017
On vous donne des nouvelles des trois CRS blessés au cours de la manifestation. Deux d'entre eux sont légèrement blessés. Le troisième est très sérieusement brûlé au visage et aux mains.
16h09
Le 01 mai 2017
Près de la place de la Bastille, lors de la manœuvre des policiers de la DOPC (Direction de l'ordre public et de la circulation) pour encercler les manifestants anarchistes, des individus cagoulés ont abandonné leurs équipements.

 
 
 
16h04
Le 01 mai 2017
En fin d'après-midi, peu avant 17h, Emmanuel Macron va s'adresser à plusieurs milliers de ses soutiens réunis au Paris Event Center, Porte de la Villette. D'après notre journaliste Margaux Baralon, la salle est pleine et certains spectateurs attendent toujours à l'extérieur.
16h01
Le 01 mai 2017
La préfecture de police annonce que trois CRS ont été blessés depuis le début de la manifestation, dont un sérieusement suite à des brûlures causées par un jet de cocktail Molotov. 
15h58
Le 01 mai 2017
Alors que le calme revient progressivement place de la Bastille, la place de la République, d'où est parti le cortège, se vide de ses manifestants. Notre journaliste Matthieu Bock est sur place.
 
15h49
Le 01 mai 2017
Alors que différents cortèges de manifestants défilent entre République et Nation, les soutiens d'Emmanuel Macron se rassemblent au Paris Event Center, dans le nord-est de la capitale. Le candidat d'En Marche! y organise un meeting et s'adressera aux siens vers 16h45. Que répondra-t-il à Marine Le Pen, qui l'a accusé lundi matin, à Villepinte, d'être dans la "continuité morbide" du quinquennat actuel ? Selon notre journaliste Margaux Baralon, présente sur place, l'ancien ministre de l'Economie ne devrait pas se livrer à des attaques aussi violentes que celles qu'il a reçues.
15h39
Le 01 mai 2017
Jean-Luc Mélenchon est présent dans le cortège du 1er mai, dans lequel défilent ses soutiens de la France insoumise. "Mélenchon Matignon !" ont crié ses partisans, mais lui, ému aux larmes, n'a pas pris la parole. 
15h38
Le 01 mai 2017
Nos confrères de BFMTV ont filmé cette scène très impressionnante d'un CRS touché par un jet de cocktail Molotov. Son équipement est en feu. Ses collègues accourent alors pour lui venir en aide et éteindre les flammes.
 
15h29
Le 01 mai 2017
Deux CRS ont été blessés suite à des jets de cocktails Molotov par des manifestants cagoulés, annonce la préfecture de police de Paris. 

Des vitrines de magasins ont par ailleurs été brisées sur le parcours. 
15h22
Le 01 mai 2017
Les affrontements se poursuivent entre anarchistes et CRS. Des cocktails molotov ont été jetés sur les forces de l'ordre. Les manifestants sont poussés vers le bas du boulevard Beaumarchais, et vers la place de la Bastille. La situation est très confuse.
 
15h14
Le 01 mai 2017
Toujours sur le boulevard Beaumarchais à Paris, la situation a dégénéré ces dernières minutes entre anarchistes et CRS. Les militants jettent des projectiles et des pétards, les forces de l'ordre répliquent à coup de gaz lacrymogène. L'ambiance est très tendue. 
 
15h06
Le 01 mai 2017
Boulevard Beaumarchais, à Paris, la tension est montée d'un cran entre les CRS et les militants anarchistes, qui viennent d'essuyer plusieurs tirs de gaz lacrymogènes.
 
14h55
Le 01 mai 2017
Un important dispositif policier a été déployé pour prévenir d'éventuels débordements en marge du défilé syndical. Déjà, notre journaliste sur place nous rapporte que des militants anarchistes, cagoulés, vêtus de noir, et qui se sont positionnés en début de cortège, jettent des bouteilles. Le reste du cortège, lui, défile tranquillement. 
 
14h52
Le 01 mai 2017
Place de la République, le défilé syndical a démarré. Notre journaliste Pauline Jacot est sur place. 
 
14h46
Le 01 mai 2017
[PAUSE LAB] Le Front national n'a jamais été tendre avec les journalistes. Mais lundi, lors du meeting de Marine Le Pen à Villepinte, un nouveau cap a été franchi. Le FN a tout simplement interdit aux médias de parler à des militants. Ils ont donc été contraints de rester à l’intérieur de l’espace presse, bien loin de la scène, sous peine… de perdre leur accréditation.
Le Lab vous raconte tout : 
 
14h34
Le 01 mai 2017
Si les grandes centrales syndicales réclament qu'aucune voix n'aille au Front national, la plupart - à l'exception de la CFDT et de l'Unsa - refusent d’appeler clairement à voter en faveur d'Emmanuel Macron. Mais avec quels arguments ? Nous vous donnons ici des éléments de réponse :
 
14h23
Le 01 mai 2017
Place de la République à Paris, plusieurs milliers de personnes se rassemblent, à l'appel de CGT, FSU, FO et Solidaires pour le traditionnel défilé du 1er mai, qui doit commencer dans une petite dizaine de minutes. Ils viennent "dire non au FN, non à Marine Le Pen". Et l'on constate que les banderoles communistes sont nombreuses, comme le montre ce journaliste :  
 
14h04
Le 01 mai 2017
[PAUSE LAB] Dur dur, ce 1er mai pour Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du Front national a rendu son traditionnel hommage à Jeanne d'Arc, place des Pyramides à Paris. Mais rien ne s'est passé comme il l'espérait. Entre panne de micro, fatigue visible et feuilles qui s'envolent, le "menhir" a enchaîné les galères.

Le Lab vous raconte cette série de mésaventures. Avec, en bonus, un Jean-Marie Le Pen ragaillardi qui entonne "Le chant du départ"…
 
 
13h44
Le 01 mai 2017
À l'appel d'organisations anarchistes, dont la Confédération nationale du travail (CNT) et Alternative libertaire, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis sur la place des Fêtes dans le XIXème arrondissement de Paris peu après midi, rapporte l'AFP. Sur des banderoles déployées, on peut notamment lire : "Contre l'offensive patronale, riposte syndicale ! Autogestion !", ou encore : "Front social/Contre le fascisme, l'Etat et le capital".
 
Le cortège s'est mis en route en direction de la place de la République pour suivre le défilé syndical CGT-FO-FSU-Solidaires qui doit en partir vers 14h30 pour rejoindre la place de la Nation.
 
 
 
13h29
Le 01 mai 2017
Pendant ce temps, on se prépare place de la Nation à Paris pour l'arrivée des manifestants de la "marche noire contre le Front national" :
 
 
13h24
Le 01 mai 2017
Durant son long discours, Marine Le Pen a égratigné Macron, dénoncé l'immigration, mais elle n'a fait aucune référence à la sortie de l'euro. 
13h19
Le 01 mai 2017
"La France ne peut plus attendre ! Elle compte sur vous ! Je compte sur vous ! Je compte sur le peuple de France!", a martelé Marine Le Pen, avant d’achever son discours de 52 minutes par La Marseillaise, qu’elle a voulu dédier aux personnels mobilisés dans la lutte contre le terrorisme. La candidate a notamment été rejointe sur le podium par Nicolas Dupont-Aignan.
13h17
Le 01 mai 2017
Après ses tirades, la foule, agitant les drapeaux bleu-blanc-rouge, chante en alternance "On est chez nous", "On va gagner" ou encore "Marine présidente".
 
13h16
Le 01 mai 2017
La candidate du FN a résumé le choix qui, selon elle, s'offre aux Français à moins d'une semaine du second tour de l'élection présidentielle : "D’un côté la continuité, la résignation et le délitement qui en écoulera, et de l’autre le changement, la dignité et la grandeur".
 
"Je choisi la lumière et la vie, je choisi la France et sa civilisation !", a-t-elle encore déclaré sous les acclamations.
13h15
Le 01 mai 2017
 
Nouveau tacle à l'encontre d'Emmanuel Macron, qui officialiserait le statut de Première dame en cas de victoire dimanche : 
 
13h08
Le 01 mai 2017
"On est chez nous !", scande la foule réunie à Villepinte au meeting de Marine Le Pen, où fleurissent de très nombreux drapeaux tricolores. "Je rendrai à la France son indépendance en négociant avec Bruxelles le retour de notre souveraineté. Je mènerai ces négociations avec d’autant plus d’énergie que Bruxelles saura qu’elles seront sanctionnées par un référendum", promet notamment la candidate.
12h56
Le 01 mai 2017
"Je serai une présidente qui protège", affirme Marine Le Pen, qui évoque les étrangers "qui respectent les lois", les enfants maltraités, les familles, les personnes âgées, les handicapés, les personnes autistes. L'occasion pour la candidate frontiste d'annoncer qu'elle a ajouté à son programme une mesure proposée par Nicolas Dupont-Aignan.
 
12h50
Le 01 mai 2017
Marine Le Pen réitère ses critiques aux médias, aux journalistes, "à l'hostilité décomplexée".

Soulignons d'ailleurs que les journalistes de Quotidien et de Mediapart ont été une nouvelle fois interdits de couvrir un meeting de Marine Le Pen. Les deux médias sont, depuis 2012, presque systématiquement refusés aux événements du Front national, bien que Quotidien ait pu suivre la soirée électorale de premier tour de la présidentielle dans une permanence FN.

>> Plus d'informations à lire juste ici.
12h45
Le 01 mai 2017
"Je vous appelle à la lucidité et au sursaut national. Ne donnez pas une voix à Monsieur Macron. Ne prolongez pas ce quinquennat indigne. Ne prolongez pas les souffrances d'un peuple qui n'en peut plus", clame Marine Le Pen. 
 
12h38
Le 01 mai 2017
"Emmanuel Macron, ce candidat du sortant, nous allons le sortir !", assure Marine Le Pen, galvanisant ses troupes. "Tout dans le projet de mon adversaire heurte notre devise 'Liberté, égalité, fraternité'"
12h37
Le 01 mai 2017
12h36
Le 01 mai 2017
12h36
Le 01 mai 2017
Retour à Villepinte >> Marine Le Pen critique son adversaire Emmanuel Macron, le "candidat du système", dont les médias seraient complices. "François Hollande veut vous imposer son poulain !"
12h33
Le 01 mai 2017
12h33
Le 01 mai 2017
Pendant ce temps, Jean-Marie Le Pen s'apprête à conclure. Il glisse un mot pour sa fille : "La France va la choisir"       
 
12h30
Le 01 mai 2017
Marine Le Pen réitère à la tribune son engagement de nommer Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre en cas de victoire dimanche. "J'ai fait cette annonce parce que je veux la clarté, la transparence. Mon adversaire, lui, ne veut pas dire qui il nommera". "Je lui demande de nous dire la vérité, et à quelle sauce il compte manger les Français", tance Marine Le Pen.
12h26
Le 01 mai 2017
Ses premiers mots sont pour Nicolas Dupont-Aignan, et aux "amis et camarades" de Debout la France.
12h25
Le 01 mai 2017
C'est au tour de Marine Le Pen de faire son entrée sur scène. La salle est debout. Les militants s’époumonent "Marine ! Marine !"
 
 
12h22
Le 01 mai 2017
Nicolas Dupont-Aignan termine son allocution. Un discours très largement applaudi par les militants Front national. 
12h18
Le 01 mai 2017
12h18
Le 01 mai 2017
La main-tendue de Marine Le Pen est pour Nicolas Dupont-Aignan "la preuve qu'elle sera une grande présidente pour la France." "Oui, nous allons gagner ! On va gagner", répète-t-il, sous les hourras. "L'enjeu de dimanche, l'enjeu de 2017, c'est de sauver la France, de la reconstruire patiemment, avec calme, sérieux, rigueur."
 
 
12h15
Le 01 mai 2017
"Je ne renonce en rien à ce que j'ai dit, à ce que je suis", affirme Nicolas Dupont-Aignan, qui retrace son histoire familiale et l'histoire de son mouvement politique.
12h13
Le 01 mai 2017
12h09
Le 01 mai 2017
Les militants crient "Nicolas, Nicolas, Nicolas". "J'ai choisi la France, j'ai choisi Marine !", clame Nicolas Dupont-Aignan. "J'ai fait ce choix en conscience, en pensant d'abord aux larmes des ouvriers dont les usines ont été délocalisées". A chaque fois, les militants l'acclament, mais il freine leur enthousiasme : "Chut chut ! Soyez un peu plus sages"
 
 
12h07
Le 01 mai 2017
"Élire Emmanuel Macron, c'est dire adieu à nos terroirs, à la culture français dont il ne reconnait même pas l'existence", assure Nicolas Dupont-Aignan, sous les huées des sympathisants de Marine Le Pen.
12h06
Le 01 mai 2017
Nicolas Dupont-Aignan est arrivé à la tribune. Il reçoit un accueil extrêmement chaleureux des militants de Marine Le Pen.

Le leader de Debout la France galvanise ses (nouvelles) troupes : "Dimanche, les Français devront choisir leur destin. Jamais un second tour  n'aura été si décisif pour notre avenir. Allons-nous vraiment continuer avec ceux qui, depuis 20 ans, ont tant fait souffrir les Français ?"
11h58
Le 01 mai 2017
A quelques minutes du début du meeting de Marine Le Pen à Villepinte, ses militants acclament l'arrivée des ténors du Front national.

Quelques partisans de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, ont également fait le déplacement. Rallié à la candidate frontiste, promis au poste de Premier ministre en cas de victoire, c'est lui qui prononcera le discours d'introduction.
11h49
Le 01 mai 2017
Le problème technique est résolu. Les enceintes qui retransmettent le discours de Jean-Marie Le Pen fonctionnent à nouveau. Devant 300 personnes environ, "le Menhir" dénonce désormais "un processus d’islamisation de la société", selon lui. "Partout, la charia exerce une pression constante", a-t-il déclaré.
11h35
Le 01 mai 2017
Toujours privé de son, Jean-Marie Le Pen poursuit son discours tant bien que mal. Cela fait maintenant 15 minutes que cela dure… 

 
11h34
Le 01 mai 2017
Après Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise qui a fini quatrième au premier tour de la présidentielle, s’est à son tour rendu au pont du Carrousel, pour un hommage à Brahim Bouarram.
 
 
 
11h26
Le 01 mai 2017
11h18
Le 01 mai 2017
Petit problème technique lors du discours de Jean-Marie Le Pen : il n'y a plus de son. Une situation un peu chaotique, que le fondateur du Front national commente avec humour.

Vaille que vaille, Jean-Marie Le Pen poursuit son allocution en criant, les militants l'écoutent silencieusement...
 
11h10
Le 01 mai 2017
Jean-Marie Le Pen, manteau rouge, casquette noire et cravate verte, monte à la tribune, salue ses partisans. Visiblement affaibli, s'exprimant parfois difficilement, il a rendu hommage à Jeanne d'Arc, "le plus grand homme de l'Histoire". 
 
11h00
Le 01 mai 2017
Pendant ce temps-là, à Villepinte, les supporters de Marine Le Pen se pressent pour entrer dans la grande salle qui accueillera, dès 12h, le meeting de la candidate frontiste, qualifiée pour le second tour de la présidentielle.

Notre journaliste, Rémi Duchemin, est sur place.
10h49
Le 01 mai 2017
Jean-Marie Le Pen s’est arrêté à l’hôtel Regina, pendant que ses soutiens continuent de se rassembler place des Pyramides. Ils seraient quelque 300 personnes désormais, selon BFM TV.
 
10h46
Le 01 mai 2017
Suivant la tradition frontiste, Steeve Briois et Gilbert Collard ont déposé une gerbe, en compagnie notamment de Florian Philippot, de Nicolas Bay et de Marion Maréchal-Le Pen, devant la statue de Jeanne d’Arc sur le boulevard Saint-Marcel, rive gauche, à Paris. Loin, donc, du rassemblement organisé par Jean-Marie Le Pen, rive droite, de la rue de Rivoli jusqu’à la place des Pyramides. En congé de la présidence du FN, Marine Le Pen n’était pas présente.
 
10h39
Le 01 mai 2017
En 2016, Jean-Marie Le Pen avait réuni quelques 500 personnes à son 1er mai, loin des rassemblements passés. Aujourd’hui, ils ne sont que quelques dizaines selon le journaliste d'Europe 1 sur place.
 
10h31
Le 01 mai 2017
Jean-Marie Le Pen est arrivé à son rassemblement FN du 1er mai. Depuis 1988, le fondateur du parti réunit chaque 1er mai ses partisans à Paris, pour un pèlerinage devant la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides, suivi d’une prise de parole. Depuis 2016, et la rupture politico-familiale entre le père et la fille, Marine Le Pen a cessé d’y participer, organisant son propre 1er mai.
 
10h07
Le 01 mai 2017
Emmanuel Macron débute sa journée du 1er mai au pont du Carrousel, près du Louvre, par un hommage à Brahim Bouarram, jeune marocain assassiné en 1995 par des skinheads.
 
En présence notamment de l’ancien maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, le candidat d’En Marche! a tenu une minute de silence devant la plaque fixée à l’endroit où le jeune homme fut jeté dans la Seine, vingt-deux ans plus tôt, par des manifestants issus des rangs du traditionnel rassemblement FN du 1er mai. Le candidat a déclaré qu'il "n'oubliait rien" du passé de son adversaire Marine Le Pen, dont les "racines" extrémistes sont "vivaces", a-t-il voulu préciser.
 
Emmanuel Macron s'en est pris également à la stratégie de dédiabolisation du FN. "Les racines sont bien là. Elles sont vivaces. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Moi, je n'oublierai rien et je me battrai jusqu'à la dernière seconde non seulement contre le projet qu'elle porte mais contre l'idée qu'elle a de la démocratie et de la République. Ça n'est pas la mienne".
 
Une heure plus tôt, Anne Hidalgo, l'actuelle maire de la capitale et soutien de Benoît Hamon pendant la campagne du premier tour, avait également déposée une gerbe au pont du Carrousel.
09h58
Le 01 mai 2017
Que veut faire Marine Le Pen avec l’Euro ? Sortie de la monnaie unique mais conservation d’"une monnaie commune", retour du Franc, calendrier aléatoire… les cafouillages se sont multipliés depuis le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan à la candidate frontiste. En effet, l’accord gouvernemental conclu avec le leader de Debout la France indique que "la transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique", alors même que la sortie de l’Euro à longtemps fait figure de fer de lance du programme du FN.
 
Maxence Lambrecq, journaliste au service politique d’Europe 1, a tenté d'y voir plus clair  >> D'un Euro "monnaie unique" à un Euro "monnaie commune" : ce que veut faire Marine Le Pen
 
Retrouvez également les déclarations faites aujourd'hui par Marine le Pen sur notre antenne, à propos de la sortie de l’Euro :
 
09h31
Le 01 mai 2017
[ENTENDU SUR EUROPE1] Pour pouvoir l'emporter au second tour, Marine le Pen a besoin de rassembler faceà Emmanuel Macron. Après le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, qui sera à ses côtés cet après-midi à Villepinte, et qu'elle nommera Premier ministre dans l'hypothèse d'une victoire, la présidente - "en congé" - du Front national a appelé ce matin, sur notre antenne, des personnalités de la droite à la rejoindre.
 
"J’appelle tous ceux qui sont des patriotes, qui pensent que la nation n’est pas une structure ringarde et ancienne, que c’est même la structure la plus performante pour pouvoir assurer la prospérité de demain des Français [...], je les appelle à nous rejoindre".
 
On vous invite à retrouver l'intégralité de son interview  >> juste ici
09h12
Le 01 mai 2017
[ENTENDU SUR EUROPE 1]Invité d'Europe 1 lundi matin, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a expliqué pourquoi les syndicats ne défilaient pas ensemble. 
 
"Je crois qu'on n'est pas dans la même situation qu'en 2002. En 2002, cela avait été un vrai choc le fait que le père Le Pen soit au deuxième tour. C'était un choc qui n'a pas été écouté"
 
"On ne peut pas se retrouver tous les 10-15 ans à dire, le soir du premier tour et dire 'attention c'est la catastrophe', car c'est une catastrophe, et ne rien faire le lendemain".
 
08h55
Le 01 mai 2017
On attaque donc la dernière ligne droite pour les deux candidats à l'élection présidentielle. Et à la moitié de l'entre-deux-tours, la tension est loin d'avoir atteint son apogée. C'est ce qu'explique David Revault d'Allonnes dans son éditorial, sur Europe 1. 
08h39
Le 01 mai 2017
Côté syndicats, pas d'accord cette année. Deux manifestations distinctes sont organisées : 
 
Un rassemblement est prévu lundi matin dans le quartier de Stalingrad, à l'appel de la CFDT, de l'Unsa et des étudiants de la FAGE ;
 
Un second, à l'initiative de la CGT, est organisé cet après-midi entre les places de la République et de la Nation à Paris. 
 
08h28
Le 01 mai 2017

Marine Le Pen et son père ne passeront pas leur 1er mai ensemble. La première organise un meeting à 12h à Villepinte, dans le nord de Paris pendant que Jean-Marie Le Pen sera toujours à la tête de son traditionnel défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc.

 

A LIRE >> 1er mai : la guerre des rassemblements entre Le Pen père et fille

08h18
Le 01 mai 2017
Au programme de cette Fête du Travail pas comme les autres : 
 
- le défilé de Jean-Marie Le Pen en hommage à Jeanne d'Arc dès 10h
- le défilé de la CFDT dès 11h à Paris
- le défilé de la CGT, FSU, FO et Solidaires dès 14h30 à Paris
- le meeting de Marine Le Pen à Villepinte à 12h
- la "marche noire" contre le Front national à Paris dès 14h
- le "grand rassemblement d'Emmanuel Macron dès 14h30 à La Villette à Paris
 
07h17
Le 01 mai 2017
Bonjour à tous et bienvenue sur ce live. Ce 1er mai s'annonce chargé !

Ce 1er mai 2017 aura-t-il fait basculer le sort de l'élection présidentielle ? Impossible de le dire, mais la journée fut en tout cas riche d'une actualité politique rare. Tout a commencé dans la matinée par la prise de parole de Jean-Marie Le Pen devant la statue de Jeanne d'Arc, où le fondateur du Front national a soutenu sa fille Marine dans le combat du second tour, dénonçant le "Hollande bis" que serait selon lui Emmanuel Macron.

Violent duel à distance entre Le Pen et Macron. Au même moment, peu après midi, Marine Le Pen a débuté un discours virulent contre Emmanuel Macron, lequel est toujours mieux placé qu'elle dans les sondages. Dépeint comme le candidat de "la continuité morbide" du quinquennat actuel par sa rivale, Emmanuel Macron lui a répondu en fin d'après-midi, taclant le "projet du repli" et de "l'obscurantisme" que porte le Front national.

Des incidents en marge des cortèges syndicaux. Un duel présent en arrière-plan des traditionnels défilés syndicaux du 1er mai, alors que plusieurs centrales comme la CGT et la CFDT ont appelé à faire barrage à Marine Le Pen. Mais l'unité n'était pourtant pas au rendez-vous entre les différents syndicats, qui n'ont pas tous défilé ensemble, contrairement au 1er mai 2002. Autre différence avec la fête du Travail de l'entre-deux tours de l'année 2002 : plusieurs incidents ont éclaté en marge des cortèges, faisant six blessés parmi les forces de l'ordre et donnant lieu à cinq interpellations.