En 2007, Sarkozy parlait bien de "TVA sociale"...

  • A
  • A
En 2007, Sarkozy parlait bien de "TVA sociale"...
Sarkozy confirme une hausse de la TVA pour doper l'industrie française@ CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2
Partagez sur :

"Vous ne m'avez jamais entendu prononcer le terme de TVA sociale", a assuré le président. Sauf que...

Le terme de "TVA sociale n'a aucun sens", "vous ne m'avez jamais entendu le prononcer". Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche, lors d'une intervention sur plusieurs chaînes de télévision françaises, un relèvement du taux de la TVA de 1,6% pour financer un allègement des charges patronales payées par les entreprises. Cette mesure est destinée à réduire le coût du travail pour doper la compétitivité. Elle a été critiquée par l'opposition sous le nom de "TVA sociale", que Nicolas Sarkozy juge ridicule et assure même "n'avoir jamais prononcé". Sauf que... 

En 2007, Sarkozy parlait bien de "TVA sociale"

Sauf que, le 20 juin 2007, dans un discours aux parlementaires (le retrouver ici), Nicolas Sarkozy avait évoqué à neuf reprises de cette fameuse "TVA sociale", affirmant alors que "contrairement à ce que disent certains observateurs, s'abstenir sur la TVA sociale et regarder passer le train des délocalisations serait non seulement une faute économique, mais une faute morale et une faute politique".

"Si la  TVA sociale contribue à freiner les délocalisations. Si elle est bonne pour l'emploi. Si elle est bonne pour la croissance, si elle ne pénalise pas le pouvoir d'achat, alors nous ferons la  TVA sociale", avait-il ajouté. 

Voici un petit rappel vidéo  :  







En 2011, Sarkozy était contre la hausse de la TVA

En octobre dernier, ce n'était pas le terme de "TVA sociale" qui dérangeait le chef de l'Etat, mais son idée même. Interrogé à l'Elysée par Yves Calvi et Jean-Pierre Pernaut, Nicolas Sarkozy assurait alors qu'il était opposé à une hausse "généralisée" de la TVA qui, selon lui, torpillerait la consommation. A ces yeux, cette mesure était donc "injuste". 

Retour sur cette interview d'octobre :





>> A LIRE AUSSI - La TVA sociale, c'est quoi ?