EELV : une campagne version low cost en vue

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Miné par les dettes, le parti a quitté le siège qu'il occupait depuis 10 ans pour des locaux plus modestes.

Les Verts déménagent. Europe Ecologie Les Verts a vendu son siège historique, "la Chocolaterie", au cœur du 10e arrondissement de Paris, pour s'installer dans une simple location à Montreuil. Deux fois moins grands, les nouveaux locaux trahissent les finances catastrophiques du parti.

Moins d'adhérents, donc moins d'argent. Aujourd’hui, le parti a un budget de fonctionnement de 130.000 euros, deux fois moins qu’avant, et traîne 3 millions d'euros de dettes. EELV a perdu beaucoup d’adhérents, ils ne sont plus que 7.000 aujourd’hui, soit le tiers du nombre d’encartés au moment de sa création. C’est moins que le parti radical de gauche de Sylvia Pinel et que le parti chrétien-démocrate de Christine Boutin.

Une campagne présidentielle à l'économie. "On est un parti qui n’a pas beaucoup d’argent, c’est de notoriété publique, et donc on essaye de faire le mieux possible avec peu de moyens. On est obligé de faire attention à nos dépenses", avoue David Cormand, le patron des Verts. Yannick Jadot, le candidat à la présidentielle devra donc se contenter d’une campagne low cost : le parti déboursera 800.000 euros, c’est-à-dire pas un centime de plus que la somme remboursée par l’Etat. Il espère également récolter 300.000 euros de dons, soit une campagne à 1.100.000 euros. En 2012, Eva Joly avait dépensé près du double pour sa campagne.

En quête de fonds, les Verts ont même organisé une braderie pour vendre quelques meubles et récolter un peu d’argent.