Édouard Philippe : "deux expressions parfaitement en ligne", avec Macron

  • A
  • A
Édouard Philippe : "deux expressions parfaitement en ligne", avec Macron
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre a démenti tout désaccord avec Emmanuel Macron, qui a convoqué le Parlement réuni en Congrès à la veille de sa propre déclaration de politique générale. 

Édouard Philippe a estimé mercredi à Tallinn, en Estonie, que la convocation du Parlement réuni en Congrès par Emmanuel Macron, à la veille de sa propre déclaration de politique générale, donnera lieu à "deux expressions parfaitement en ligne" et complémentaires.

"Je pense que, comme toujours, il y aura deux expressions à la fois parfaitement en ligne et en même temps complémentaires", a laconiquement commenté le Premier ministre, en marge d'un déplacement en Estonie.

Sa parole éclipsée ? "Je ne pense pas". Interrogé sur le risque que sa prise de parole soit éclipsée par celle du chef de l'Etat, Édouard Philippe a répondu : "je ne pense pas, je crois même l'inverse". "Je suis confus de ne pas m'exprimer sur la politique nationale, mais je suis en Estonie et je pense que l'usage qui consiste à ne pas commenter la politique nationale alors qu'on est sur un territoire étranger est un excellent usage", a-t-il évacué.

Emmanuel Macron réunira lundi le Parlement en Congrès à Versailles pour une communication solennelle sur "les grandes orientations" du quinquennat qui devrait devenir annuelle, alors que Édouard Philippe fera sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée mardi. En conséquence, a précisé son entourage, le président ne donnera pas d'interview télévisée le 14 juillet, rompant ainsi avec une tradition vieille de plus de 40 ans.