Nombreux messages de soutien à NKM, Edouard Philippe lui rend visite à l'hôpital

  • A
  • A
Nombreux messages de soutien à NKM, Edouard Philippe lui rend visite à l'hôpital
Le Premier ministre s'est rendu à l'hôpital Cochin peu après l'altercation. @ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Edouard Philippe a rendu visite à Nathalie Kosciusko-Morizet peu après son agression. 

Edouard Philippe a rendu visite à Nathalie Kosciusko-Morizet à l'hôpital Cochin, après le malaise de la candidate LR qui a été agressée par un passant jeudi matin sur un marché à Paris, a-t-on appris dans l'entourage du Premier ministre.

"Tous mes voeux de rétablissement à mon amie Nathalie Kosciusko-Morizet. Je condamne cet acte d'une violence insupportable", a par ailleurs écrit sur son compte Twitter le Premier ministre. Le parquet de Paris a par ailleurs ouvert une enquête pour "violences volontaires" à la suite de l'agression dont a été victime la candidate LR aux législatives à Paris, a-t-on appris de source judiciaire.



"C'est un acte lâche". "Je tiens à témoigner à NKM toute ma solidarité et lui souhaite de se rétablir au plus vite après cette agression", écrit sur Twitter la maire de Paris dont NKM est la cheffe de l'opposition Les Républicains. "Je condamne avec la plus grande fermeté l'agression dont a été victime NKM. C'est un acte lâche et intolérable", ajoute-t-elle. Gilles Le Gendre, en ballottage favorable face à la candidate LR dans la 2e circonscription de Paris, indique pour sa part :"Je suis navré d'apprendre l'altercation et le malaise dont NKM a été victime. Je lui souhaite de se rétablir très vite".



Valls exprime sa "solidarité". De nombreuses autres personnalités politiques ont également réagi sur Twitter. L'ancien Premier ministre Manuel Valls a exprimé toute sa "solidarité avec NKM à qui j'adresse soutien et affection. Je condamne cette agression intolérable que rien ne pourra justifier". L'ex-porte-parole du gouvernement de Manuel Valls Stéphane Le Foll a transmis "un message de solidarité face à cet acte inadmissible en démocratie".

Le sénateur LR Jean-Pierre Raffarin a écrit : "J'adresse toute mon affection à Nathalie. Je condamne toute forme de violence en politique et j'appelle au respect des adversaires". Le maire LR de Bordeaux Alain Juppé a déclaré: "Témoignage d'amitié et de soutien à NKM qui mène un combat courageux". "La violence en politique n'est pas acceptable. Soutien total à NKM", a écrit pour sa part le vice-président de LR Laurent Wauquiez.



Dans un communiqué, Eric Azière, président du groupe UDI-MoDem du conseil de Paris, a exprimé son "amitié" à la candidate, et "condamné avec force le comportement invraisemblable et agressif" du passant, en ajoutant que "la politique doit rester un débat d'idées".