École : les vacances d'été raccourcies ?

  • A
  • A
École : les vacances d'été raccourcies ?
Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a proposé dimanche soir de revoir le calendrier des vacances scolaires, notamment celles d'été.@ Max PPP
Partagez sur :

Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a proposé dimanche de revoir le calendrier des congés.

L'info. Six semaines de vacances d'été pour les écoliers français, réparties en deux zones géographiques. C'est la proposition faite par le ministre de l’Éducation nationale dimanche soir. Vincent Peillon, qui se heurte à la résistance des enseignants sur le retour à la semaine de quatre jours et demi en primaire, a cependant précisé qu'une telle réforme des vacances ne pouvait pas être envisagée avant 2015.

13.12.Ecole.numerique.informatique.ordinateur.internet.enfant.Reuters.930.620

© REUTERS

Davantage d'heures de cours. L'année scolaire s'étale en France sur 35 semaines seulement, alors que dans d'autres pays comme l'Allemagne c'est 40, a rappelé Vincent Peillon sur BFM TV. "Il faut aller progressivement vers 37-38" semaines, a poursuivi le ministre. Selon lui, le rythme devrait s'articuler autour de modules de sept semaines de cours "au plus", en alternance avec deux semaines de vacances.

"Et puis, sur l'été, nous devons être capable d'avoir un zonage, deux zones, et (...) six semaines (de vacances)", a ajouté Vincent Peillon. "C'est suffisant", a-t-il conclu. Cette proposition est d'ailleurs contenue dans un livre sur la refondation de l'école publié par le ministre.

bac,

© MAXPPP

Le problème du bac. Vincent Peillon a reconnu que la mise en oeuvre de cette proposition ne serait "pas simple". "Ça va nous obliger à revoir les examens, et en particulier le fameux baccalauréat, qui occupe les locaux d'un certain nombre d'établissements très tôt dans le mois de juin", a-t-il détaillé. Le ministre a rappelé que certains élèves, notamment des collégiens étaient à l'extérieur des établissements scolaires dès le 10 juin en raison de ces examens.

Pour le ministre, il faudra "d'abord monter la première marche" de la réforme des rythmes scolaires hebdomadaires à l'école primaire, puis au collège et au lycée. "Nous commençons par l'école, il faudra continuer avec les collèges et lycée et puis il faudra faire l'année scolaire", a-t-il dit.

Une concertation d'abord. "C'est un sujet dont on commencera peut-être à discuter en 2015", a estimé Vincent Peillon, qui a souligné qu'il faudrait une "très longue concertation". "Il faut d'abord changer les habitudes de beaucoup de gens, faire travailler plus les professeurs, donc il y aura des questions de moyens", a-t-il expliqué. Si cette réforme des vacances scolaires pouvait être commencée avant la fin du quinquennat, c'est-à-dire avant le printemps 2017, "ce serait bien", a estimé le ministre.

"Mais là j'aimerais déjà qu'on arrive en 2014 à ce que tous les enfants de France soient à quatre jours et demi (d'école par semaine). Et nous ouvrirons des discussions sur la suite après", a insisté le ministre de l'Education.

La mise au point de Matignon. Les services du Premier ministre ont fait savoir que "comme l'a indiqué Vincent Peillon, cette piste n'était pas à l'ordre du jour actuellement et qu'elle sera peut-être évoquée après 2015".