Drones : Ségolène Royal n'a "aucune piste"

  • A
  • A
Drones : Ségolène Royal n'a "aucune piste"
Ségolène Royal sur la fermeture annoncée de deux réacteurs : "je suis une ministre pragmatique, les choses évoluent".@ REUTERS
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - La ministre de l’Écologie était dimanche l'invitée du Grand rendez-vous.

"La sécurité des centrales nucléaires est assez forte pour résister à ces risques. Nous ne minimisons pas ces survols de centrales, nous ne les dramatisons pas non plus". Ségolène Royal, la ministre de l’Écologie, invitée dimanche du Grand rendez-vous, a réagi aux vols de drones qui se multiplient autour des centrales nucléaires. Qui en sont les auteurs ? "Nous n'avons aucune piste", assure-t-elle.

Fermera, fermera pas... Par ailleurs, les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim vont-ils fermer, comme l'a promis François Hollande lors de la campagne présidentielle ? Rien n'est moins sûr. "Je suis une ministre pragmatique, les choses évoluent. Il faut regarder quelles sont les conditions qui ont changé" depuis l'élection de 2012, a répondu, évasive, Ségolène Royal.

>> LIRE AUSSI - Survol des centrales : "si un drone chargé en TNT..."

"Fessenheim fermera avant 2017. C'est un engagement du président de la République. Je sais que je suis peut-être la seule personne en France à le croire. J'entends bien les pressions d'EDF, des syndicats, les sorties de Ségolène Royal et de Stéphane Le Foll", avait pourtant déclaré, il y a deux semaines, la patronne des Verts Emmanuelle Cosse.