Dominique Baudis : l’Elysée confirme

  • A
  • A
Dominique Baudis : l’Elysée confirme
@ MAX PPP
Partagez sur :

Il avait lui-même dit que sa désignation comme Défenseur des droits était "très probable".

La future nomination de Dominique Baudis au poste de Défenseur des droits avait été révélée jeudi par LeMonde.fr. L’ex-maire de Toulouse, joint par Europe 1, avait estimé que sa désignation était "une hypothèse très probable". Une hypothèse confirmée dès vendredi par Nicolas Sarkozy : dans un communiqué, l’Elysée indique "envisager" de "nommer" Dominique Baudis à la toute nouvelle fonction.

La proposition doit encore être validée

La présidence de la République lance ainsi le processus de nomination. "Le président de l’Assemblée nationale et le président du Sénat sont saisis" de ce projet, "afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce", précise le communiqué. Si les parlementaires valident le choix de l’Elysée, Dominique Baudis deviendra alors, à 64 ans, le premier Défenseur des droits.

Un nouveau poste, créé par la réforme constitutionnelle de juillet 2008, qui regroupe la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, le médiateur de la République, le Défenseur des enfants et la Commission nationale de déontologie de la sécurité. Toutes ces autorités administratives avaient disparu fin avril, et depuis, la nomination d’un Défenseur des droits était attendue.