"Doléances" et halal au menu de Le Pen

  • A
  • A
"Doléances" et halal au menu de Le Pen
@ MAXPPP
Partagez sur :

La candidate frontiste est arrivée vendredi matin au Salon de l'agriculture, avec des objectifs précis.

Passage obligatoire des candidats à l'élection présidentielle, le Salon de l'agriculture est visité vendredi par Marine Le Pen. Au programme de la candidate du Front national : "ouvrir le cahier de doléance de la ruralité et de l'agriculture".

"Je viens dire qu'on n'écoute pas les agriculteurs, qu'on ne les entend pas", a-t-elle déclaré, devant une foule de journalistes et de sympathisants venus l'acclamer. Le site de 20 minutes précise toutefois que la candidate du FN à l'élection présidentielle a a été aspergée d'eau par des militants de la FNSEA au début de sa visite.

Marine Le Pen n'est pas la candidate préférée des agriculteurs. Selon deux sondages parus à l'occasion du Salon de l'agriculture (Ifop et Opinionway), elle recueillerait de 15 à 17% des intentions de vote chez les exploitants agricoles, loin derrière Nicolas Sarkozy (40%).

Passage au stand de l'Interbev

Durant sa visite de six heures, Marine Le Pen s'attardera également au stand de l'association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev). Cette organisation avait protesté avec vigueur après l'affirmation par Marine Le Pen, il y a dix jours, que la viande halal avait inondé le marché d'Ile-de-France, ce qu'avaient démenti les professionnels et le gouvernement.

Depuis, la candidate semble vouloir rectifier le tir. Mercredi, elle a diffusé une lettre ouverte dans laquelle elle affirmait ne pas être "une menace pour vos professions". L'Interbev a répliqué jeudi en se disant "prise en otage" par Marine Le Pen, à nouveau accusée de "désinformation".

Parmi ses propositions agricoles, Marine Le Pen souhaite remplacer la Politique agricole commune, la PAC, de l'Union européenne dont la France est un des premiers bénéficiaires, par une Politique agricole française.