Diesel :"Un moment ou un autre on est rappelé par la réalité", déplore Hulot

  • A
  • A
Partagez sur :

Nicolas Hulot dénonce la pression exercées par les lobbys dans le domaine des politiques sanitaires.

La mise en cause des moteurs diesel comme cancérigène a-t-elle été cachée ? Une expertise de l’OMS donnant l’alerte il y a plus de quinze ans aurait été enterrée, révèle Le Monde mercredi.

Pression des lobbys. "Ça fait plus de vingt ans que je suis dans ces sujets-là", réagit Nicolas Hulot dans la Matinale d'Europe 1 mercredi. Le leader écologiste dénonce "les armadas d’avocats et de lobbyistes qui intoxiquent l’esprit de ceux qui nous gouvernent". "On n’est pas à armes égales", déplore-t-il.

Prévention. "Un moment ou un autre on est rappelé par la réalité. La pollution atmosphérique due aux énergies fossiles tue deux fois plus que le tabac dans le monde entier", rappelle Nicolas Hulot. Pourtant, "on consacre à la prévention que 0,1% du budget santé". "Plutôt que de fuir, c’est un sujet sur lequel on peut tous se retrouver", affirme encore l’écologiste.

Fin octobre, le gouvernement a annoncé une évolution de la fiscalité sur le diesel. Concrètement, la taxation du gazole augmentera d'un centime par litre dès l'an prochain, puis une nouvelle hausse d'un centime aura lieu en 2017, tandis que celle de l'essence sera réduite du même montant pendant la même période.