"Des souvenirs, mais pas de sous"

  • A
  • A
"Des souvenirs, mais pas de sous"
@ EUROPE1
Partagez sur :

Gérard Longuet a nié vendredi avoir reçu des enveloppes de billets du milliardaire A. Bettencourt.

"J'ai des souvenirs" d'André Bettencourt, "pas des sous". Gérard Longuet a nié, vendredi sur Europe 1, avoir reçu des enveloppes de billets du milliardaire mais a évoqué une "cotisation" légale versé au Parti républicain.

"Je l'ai connu pendant 30 ans"

"J'ai connu André Bettencourt pendant trente ans de vie politique, je l'appréciais, il m'a même invité une fois à déjeuner chez eux, très élégant, assez surprenant comme conversation (...)", a ensuite insisté le président du groupe UMP au Sénat avant de poursuivre : "Je suis reparti avec des souvenirs qui pourraient faire un chapitre dans le livre de ma mémoire mais pas avec un sou".

Dans ses dépositions faites à la police, Claire Thibout, l'ex-comptable de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt, avait pourtant évoqué son nom, selon Le Monde. L'ex-comptable s'expliquait alors sur la distribution d'espèces à des hommes politiques par la famille Bettencourt.

"Une cotisation au PR"

André Bettencourt "n'a jamais fait que payer au Parti républicain sa cotisation, qui était raisonnable. Il avait les moyens de la payer", a encore martelé Gérard Longuet.

Le président du groupe UMP au Sénat a par ailleurs pris la défense du ministre du Travail, Eric Woerth, notant que ce dernier "avait le devoir de ne pas démissionner", car "aucun grief" légal ne pesait sur lui.

Gérard Longuet a été le président du Parti républicain de 1990 à 1995. La formation a disparu en 1997, remplacée par Démocratie libérale.

>> Vous avez raté un épisode de l’affaire Bettencourt ? Séance de rattrapage avec europe1.fr