Dernier hommage à François Chérèque en présence de nombreuses personnalités

  • A
  • A
Dernier hommage à François Chérèque en présence de nombreuses personnalités
De nombreuses personnalités se sont rendues aux obsèques de François Chérèque, jeudi.@ AFP
Partagez sur :

Les funérailles de l'ancien dirigeant de la CFDT, décédé lundi à 60 ans, se sont tenues jeudi à l'église Saint-Sulpice, à Paris.

De nombreuses personnalités syndicales et politiques, dont François Hollande, ont assisté aux obsèques de François Chérèque, l'ancien dirigeant de la CFDT décédé lundi à l'âge de 60 ans, jeudi après-midi, à l'église Saint-Sulpice à Paris.

De nombreux membres du gouvernement. La cérémonie religieuse a démarré peu après 14h30, dans une église bondée, en présence de la famille, de Laurent Berger, son successeur à la tête de la CFDT et du chef de l'État. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve, les ministres des Affaires sociales et du Travail, Marisol Touraine et Myriam El Khomri, ainsi que de nombreux membres du gouvernement étaient présents. L'ancien chef du gouvernement, Manuel Valls, aujourd'hui candidat à la primaire de gauche, était également présent ainsi que le président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabius.

Personnalités de droite et du monde syndical. Parmi les autres personnalités, le centriste François Bayrou et Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail et président des Hauts-de-France, ont rejoint l'église. Côté syndical, les anciens responsables de la CFDT Edmond Maire et Nicole Notat ont pris part aux obsèques, de même que l'ancien syndicaliste d'Arcelor Mittal Édouard Martin, et les principales figures de la CGT, l'ex-numéro un Bernard Thibault et l'actuel Philippe Martinez. Dans la foule, de nombreuses personnes portaient un badge de l'Agence civique, que François Chérèque avait présidée.

Inhumation dans les Alpes-de-Haute-Provence. François Chérèque est décédé lundi à 60 ans des suites d'une longue maladie. À gauche comme à droite, mais aussi côté syndical, l'annonce de sa mort a entraîné une salve d'hommages à un "grand syndicaliste", un "réformiste", salué notamment pour son "courage". "Réformiste mais impatient", comme il se définissait lui-même, il avait plongé la CFDT dans une longue crise interne en validant la réforme des retraites en 2003, sous le gouvernement Raffarin, entraînant un départ massif d'adhérents vers d'autres syndicats. Président de l'Agence du service civique depuis janvier 2014, François Chérèque avait quitté ses fonctions en juin 2016 pour raisons de santé. Il doit être inhumé à Mallemoisson, dans les Alpes-de-Haute-Provence.