Déclaration de patrimoine de Macron : rien de problématique, selon la HATVP

  • A
  • A
Déclaration de patrimoine de Macron : rien de problématique, selon la HATVP
La déclaration d'intérêts faite par Emmanuel Macron en 2014 est "sincère" selon l'HATVP.@ Eric FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a indiqué que la déclaration d'intérêts d'Emmanuel Macron signée en 2014 était "sincère et exacte".

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui avait été saisie par Anticor, n'a pas décelé d'éléments problématiques dans la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron, selon un courrier rendu public lundi par l'association. "Les contrôles mis en oeuvre par la Haute autorité (...) n'ont révélé aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration" du candidat à la présidentielle, a écrit le président de cette instance indépendante, Jean-Louis Nadal. "Soumise au secret professionnel", l'HATVP n'a pas donné plus de détails sur les informations recueillies lors de ces contrôles, est-il noté dans ce courrier daté du 23 mars. 

Un "manque de cohérence" selon Anticor. L'association Anticor s'était interrogée mi-mars sur un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés" par le candidat à la présidentielle. Dans sa déclaration d'intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indiquait avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, "3,3 millions d'euros de revenus avant impôts", de 2009 jusqu'à son entrée au gouvernement comme ministre de l'Économie en août 2014, avait relevé Anticor. 

Or dans sa déclaration de patrimoine, signée le même jour et contrôlée par la HATVP, Emmanuel Macron avait fait état d'un patrimoine de "1,2 million d'euros et d'un endettement de 1 million d'euros", "soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros", de quoi susciter des "interrogations" selon Anticor. Emmanuel Macron s'est déjà expliqué sur cette différence entre patrimoine déclaré et revenus perçus, pointant son "statut d'indépendant" lorsqu'il était banquier d'affaires, avec un haut niveau de cotisations et d'impôts à régler. 

Nouvelle déclaration de patrimoine. Depuis, le prétendant à l'Elysée a rempli une nouvelle déclaration de patrimoine, rendue publique mercredi dernier comme pour tous les candidats. Il a déclaré un patrimoine principalement constitué de comptes bancaires et d'instruments financiers, sans bien immobilier. Il lui reste 246.000 euros environ à rembourser d'un prêt. Il a perçu en janvier 274.000 euros environ, au titre d'avance de droits d'auteur pour son livre "Révolution", et doit régler au Trésor public un peu moins de 54.000 euros pour avoir démissionné de la haute fonction publique.