Debré : "Je me suis détaché de la politique, je n'ai pas envie de replonger"

  • A
  • A
9 partages

En fin de mandat à la tête du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré veut rester "en dehors" du débat de la primaire à droite.

"Je viens de passer neuf ans où je me suis détaché de la politique. Je n'ai pas envie de replonger." Président du Conseil constitutionnel en fin de mandat, Jean-Louis Debré n'entend pas replonger dans la mêlée politique. "Je n'ai plus le sentiment de retrouver la politique que j'ai aimée", a-t-il assuré lundi sur Europe 1.

Invité du Club de la presse, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de l'Assemblée nationale estime avoir eu "toutes les fonctions" et veut désormais se détacher du débat public. "Tout le monde s'en fout de ma préférence", assure-t-il notamment au sujet de la primaire organisée par Les Républicains, expliquant dans un profond soupir ne pas savoir encore s'il ira voter.

"Il y a plein d'autres activités", lâche Jean-Louis Debré, beaucoup plus enjoué. "Je vais continuer à écrire", explique celui qui s'offre désormais de jolis succès en librairie avec ses romans.