Débat : quelle préparation pour les candidats ?

  • A
  • A
Débat : quelle préparation pour les candidats ?
A quelques heures du débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande affûtent leurs arguments.@ REUTERS
Partagez sur :

Avant le débat de l’entre-deux-tours, Nicolas Sarkozy et François Hollande fourbissent leur armes.

Les deux candidats sont au moins d'accord sur une chose : "il ne s'agit pas d'un match de boxe". Reste qu'à quelques heures du débat de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande affûtent leurs arguments pour emporter cette joute verbale qui devrait être suivie par des millions de Français.

Du côté de Nicolas Sarkozy, on explique officiellement que le candidat sortant ne s'astreint à aucune préparation particulière. "Un champion olympique ne se prépare pas la veille, c'est trop tard" sourit son conseiller en communication. Ce débat, "ce n'est pas le grand oral de l'ENA, comme Hollande semble en donner l'impression", ironise un autre stratège proche du candidat sortant.

Un publicitaire aux côtés de Nicolas Sarkozy

En réalité, cependant, Nicolas Sarkozy prépare minutieusement ce rendez-vous depuis plusieurs semaines. A son QG, les têtes chercheuses l'inondent de notes, souvent très techniques. Nicolas Sarkozy reçoit aussi les conseils de Jean-Michel Goudard, un ancien publicitaire habitué de ces confrontations puisqu’il avait déjà conseillé Jacques Chirac avant ce type de rendez-vous.

Nicolas Sarkozy devrait d’ailleurs consacrer toute la journée de mercredi à la préparation du débat. A cette fin, le conseil des ministres a même été décalé à jeudi. "La concentration est primordiale. Rien ne doit être négligé. Une connerie, et tout peut être fini", ajoute un de ses proches.

"La meilleure préparation, c'est la campagne "

Dans le camp de François Hollande, on tente avant tout de dédramatiser l’évènement. "Calme", "serein" et "concentré" : tels sont les maîtres-mots répétés par l'entourage du candidat au socialiste. "François Hollande se prépare de façon normale, comme un candidat normal", ironise un vieil ami. "La meilleure préparation, c'est la campagne", suggère un autre.

En coulisses, comme son adversaire, François Hollande planche d'arrache-pied sur son débat : son directeur de campagne lui fournit des dizaines d'argumentaires, son agenda a été allégé ces derniers jours et des réunions confidentielles ont été organisées.

Les conseils de Ségolène Royal

Samedi après-midi, c’est Ségolène Royal qui a fait part à François Hollande de son expérience de 2007. Elle lui a notamment décrit l'attitude physique de Nicolas Sarkozy sur un plateau de télévision. Pour le contenu, "François Hollande prépare des formules mais compte surtout sur son sens inné de la formule", résume un de ses proches.

Un pilier de la campagne résume l'enjeu : "François doit attaquer, démolir le quinquennat sans tomber dans le trash". Et un autre conseiller d'ajouter : "Il a des nerfs d'acier et doit jouer la force tranquille contre l'agitation permanente. Mais un autre proche du candidat socialiste : "François Hollande ne gèrera pas le débat en bon père de famille".