De passage à la Trump Tower, Marine Le Pen n'a pas rencontré Trump

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le correspondant d'Europe 1 a rencontré George Lombardi, l'homme d'affaires proche de Donald Trump qui a accueilli Marine Le Pen à la Trump Tower. 

Non, Marine Le Pen n'a pas rencontré Donald Trump. Actuellement en déplacement aux Etats-Unis, Marine Le Pen s’est rendue à la Trump Tower, siège des activités mais aussi lieu d’habitation du président élu, dont l’investiture aura lieu le 20 janvier prochain. Mais la candidate frontiste, qui a refusé de dire si elle avait rencontré le maître des lieux, s'est arrêtée au 63e étage, trois étages en-dessous du fastueux triplex occupé par Trump, selon notre correspondant à New York. 

"Il y avait à peu près 35 personnes". Elle y a rencontré George Lombardi, un ami de vingt ans, homme d'affaires proche de l'extrême-droite italienne qui voulait "lui faire rencontrer des gens, des industriels" de différents pays désireux de financer sa campagne. "Il y avait à peu près 35 personnes", témoigne-t-il au micro d'Europe 1 après ce cocktail avec caviar et foie gras en l'honneur de la candidate du FN.

Trump "savait très bien" qu'elle venait. Mais George Lombardi n'est pas un voisin lambda de Donald Trump. Il le connaît très bien, le conseille parfois et n'hésite pas à jouer l'entremetteur pour les personnalités européennes. "On a dit aux gens autour de Trump (son équipe) que Marine était là. Lui il le savait très bien, et les gens autour de lui aussi, mais elle m'a dit très clairement 'on ne va pas demander s'il veut me parler, ce n'est pas à moi de le faire'", a-t-il ajouté. 

Deux jours pour parvenir à le rencontrer. Selon les informations d’Europe 1, une rencontre à huis clos est tout de même sérieusement envisagée. Ce serait une victoire politique pour Marine Le Pen, qui cherche à se construire une stature internationale. Et si au FN, on se veut très prudent, le conseiller international du parti, Ludovic de Danne, y travaille d’arrache-pied depuis de longues semaines. Marine Le Pen serait alors la première personnalité politique française à rencontrer Donald Trump. Elle reste à New York jusqu’à dimanche. Cela lui laisse encore un peu plus de deux jours pour parvenir à cette rencontre ô combien symbolique.