Dans les coulisses du ralliement de Dupont-Aignan à Le Pen

  • A
  • A
Dans les coulisses du ralliement de Dupont-Aignan à Le Pen
@ Patrick KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le président de Debout le France a annoncé vendredi soir "faire campagne avec Marine Le Pen".

Nicolas Dupont-Aignan apporte son soutien à Marine Le Pen. Ils tiendront ensemble une conférence de presse samedi matin dans un hôtel parisien, à 11h. Comment s’est nouée cette alliance ? C’est presque une histoire de famille.

Une histoire familiale. Ce ralliement qui vient récompenser des années de discussions en coulisses, car leurs programmes respectifs n’ont jamais été très éloigné. "Dès le premier tour, nous avions des programmes proches, tout en gardant nos spécificités et notre indépendance"", assure Florian Philippot, bras droit de la patronne du FN, samedi matin sur Europe 1. Lui est plus rassembleur. Elle plus radicale. Mais des militants et des élus passent, sans cesse, de l’un à l’autre. Et c’est ainsi que le rapprochement a pu s’opérer. A la manœuvre, ni plus ni moins que le beau-frère de Marine Le Pen. Ami de longue date de Nicolas Dupont-Aignan, candidat avec lui aux départementales de 2015, Philippe Olivier a retrouvé le Front National l’an dernier et s’est imposé comme l’un des conseillers les plus influents de sa campagne.


Des circonscriptions pour les législatives ? Partisan d’une culture du compromis - qui n’a jamais été dans l’ADN du FN - c’est lui qui a convaincu Marine Le Pen de nouer un accord de gouvernement avec Nicolas Dupont-Aignan. Un texte préparé depuis lundi en toute discrétion. Quels ajustements ? Quelles contreparties ? La candidate du FN a cédé sur plusieurs points. Elle, lui, a sans doute aussi réservé des circonscriptions pour les législatives. De quoi consoler le fondateur de Debout la France, un parti qui se réveille ce matin bouleversé et divisé.