Dailymotion : Montebourg fier de lui

  • A
  • A
Dailymotion : Montebourg fier de lui
@ MaxPPP
Partagez sur :

ZOOM - Le ministre assure que, dans le dossier Dailymotion, il a reçu "le soutien de tout le monde"

On a parlé d’un nouveau couac. On l’a (re)dit "ingouvernable", mais Arnaud Montebourg ne regrette pas une seconde d’avoir fait barrage au géant Yahoo! dans le rachat de Dailymotion. Mieux, il s’en félicite.

"La bonne décision". Vendredi matin, le ministre du Redressement productif était à Macon, dans son département de Saône-et-Loire, pour défendre la production française. Il a aussi profité des micros tendus pour se gargariser du large spectre de ses soutiens dans ce dossier. Europe 1 y était. Il a pris "la bonne décision", n’a-t-il cessé de répéter, expliquant que Yahoo! a  dévoré "toutes les entreprises qu’il a rachetées".

"J’ai le soutien de tout le monde !" Visiblement à l’aise, Arnaud Montebourg s’est également montré très fier des soutiens qui se sont exprimés vendredi matin, autant en provenance de son camp que depuis les rangs de l’opposition. "J’ai le soutien de tout le monde. De tout le monde ! Henri Guaino, le président de la République, du Premier ministre et même de vous (les journalistes, Ndlr) !", s’est-il amusé.

>> A LIRE AUSSI : Mélenchon veut débaucher Montebourg

RTR398U4(1)

La vérité ? "On s’en moque !" Dans les couloirs de Bercy, les sourires sont moins francs. Le nouveau couac de communication entre les deux poids lourds des lieux, Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici, a également agacé du côté de Matignon : "on ne va pas jouer les ‘surgés’ de cour de récré" persifle un conseiller, avant d’ajouter : "leur histoire de couple, on n’en a rien à faire !"

>> A LIRE AUSSI : Dailymotion illustre le "problème" Bercy

Le ministre du Redressement productif n’a en tout cas rien fait pour apaiser le climat avec son ministre de tutelle. "Tout a été dit sur le sujet !", estime-t-il. "Qui dit la vérité ?", lui est-il demandé. "On s’en moque", élude Arnaud Montebourg, qui continue donc de laisser penser qu’il fait un peu ce qu’il veut dans ce gouvernement. A moins qu’il ne sache déjà que ses jours au gouvernement sont comptés, et qu’il s’offre ainsi un dernier baroud d’honneur…