Daguin dénonce une "chasse aux restaurateurs"

  • A
  • A
Daguin dénonce une "chasse aux restaurateurs"
Partagez sur :

"D’ici fin décembre, on ne sera pas loin des 3% de baisse des prix dans les restaurants", promet André Daguin, l’ex-patron de l’Umih.

"N’allez pas là où les prix n’ont pas baissé ; allez, chez ceux qui baissent. C’est cela être adulte quand on est consommateur." André Daguin, l’ancien président de l’Union des métiers de l’industrie hôtelière (Umih), a relativisé mercredi matin sur Europe 1, les calculs de l’Insee qui montrent que les prix dans les restaurants sont restés "stables", et mis en garde contre la tentation d’ouvrir "la chasse aux restaurateurs".

A l’inverse des calculs de l’Insee, André Daguin juge, lui, que "la baisse est en route", alors que le secrétaire d’Etat au Commerce, Hervé Novelli, a convoqué d’urgence les neuf syndicats de restaurateurs à Bercy, mercredi, pour "faire le point" sur l’application de l’accord sur la baisse de la TVA, qui prévoit une baisse globale des prix de 3%.

"Je dirai [à Hervé Novelli] : «Nous allons continuer à appuyer […] pour que cette baisse soit effective […] D’ici fin décembre on ne sera pas loin des 3% de baisse des prix»", promet encore l’ex-patron de l’Umih. "Mais il faut aussi que la grille des salaires soit négociée en hausse, que les investissements repartent".

André Daguin appelle encore les consommateurs à un peu de patience : "Nous, on attendait [cette baisse de la TVA] depuis 15 ans, vous vous attendez depuis trois mois". Selon lui, il n’y a pas eu de "cadeau" fait aux restaurateurs : "On nous a donné deux milliards et demi d’euros, mais depuis 15 ans, on a payé 15 milliards de trop, parce que l’équité fiscale n’était pas respectée."

> Et vous, pensez-vous que les restaurateurs ont trahi leurs promesses, sur la baisse de la TVA ? Votez sur europe1.fr.