Crise migratoire: Hollande veut "des règles claires" avec la Turquie

  • A
  • A
Crise migratoire: Hollande veut "des règles claires" avec la Turquie
@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / POOL / AFP
Partagez sur :

Concernant les contreparties à l'accueil des réfugiés, le président français veut "règles claires" avec la Turquie.

Le président français François Hollande s'est prononcé à Bruxelles pour des "règles claires" avec la Turquie concernant les contreparties à l'accueil des réfugiés, en particulier l'exemption de visas réclamée par Ankara pour l'entrée de ses ressortissants dans l'Union européenne.

"Beaucoup de conditions". "Il ne faudrait pas qu'au prétexte de vouloir que la Turquie nous aide à retenir des réfugiés qui sont dans son pays, il y ait un mouvement de libéralisation dans n'importe quelles conditions avec des visas qui pourraient être accordés à des individus dont on ne connaîtrait pas exactement l'identité ou qu'on ne pourrait pas vérifier", a estimé M. Hollande à son arrivée à un sommet européen dominé par la crise migratoire. "Donc il y aura une démarche qui supposera beaucoup de conditions. Il est normal d'en discuter avec les Turcs mais là la France, avec d'autres pays, sera très attentive à ce que les conditions soient non seulement posées mais respectées", a-t-il averti.

Eviter des tragédies supplémentaires. Le chef de l'Etat français a plaidé en faveur de "règles claires" avec la Turquie. "Ce pays là doit non seulement garder des réfugiés qui sont dans la population ou dans les camps et il est nécessaire de l'y aider. Mais on doit également éviter qu'il y ait des trafics qui puissent apporter des drames et des tragédies supplémentaires", a-t-il insisté.