Coups de pub pendant la présidentielle

  • A
  • A
Coups de pub pendant la présidentielle
@ Capture
Partagez sur :

Marques et associations interpellent les candidats pour exister dans la débat.

Une campagne présidentielle est une période idéale pour faire passer un message. Les marques et les associations l'ont bien compris. Elles sont en effet nombreuses à profiter de cette période électorale pour interpeller directement les candidats.

Détournements de slogans, organisation d'événements autour de la campagne, nouveaux spots publicitaires. Europe1.fr passe en revue les différentes initiatives d'associations ou de marques qui ont émergé lors de cette campagne.

La campagne la plus "oueb 2.0". Pour vanter ses produits "made in France", un jeune entrepreneur a eu l'idée de détourner sur sa page Facebook les affiches et slogans de campagne des candidats. Du célèbre, "Le changement de slip, c'est maintenant", à "un slip uni, rien ne lui résiste" ou encore, "La France forte en slip", en passant par "Le pouvoir du slip", presque tous les candidats ont le droit à leur détournement.

"Après les affiches, on a eu l'idée de faire une vidéo parodiant le slogan de campagne de François Hollande, "Le changement, c'est maintenant", raconte Guillaume Gibault, qui a lancé Le slip français en septembre dernier. La vidéo, postée le 9 mars sur Internet, a déjà été vue plus de 40.000 fois.

Voici la vidéo tournée en une demi-journée avec trois amis :







Une idée payante. En sept mois, quelque 4.000 slips ont été vendus. "Depuis quelques temps, ils sont notre plus gros client", se réjouit le fournisseur du "slip français", Franck Sordat. "L'idée était de détourner la campagne de façon sympa, et de surfer un peu sur la vague politique alors que tout le monde parle du 'made in France', mais c'était quitte ou double : relancer le slip, avouez que c'est quand même osé !", commente Guillaume Gibault, interrogé par LeNouvelObs.com.

28.03-slips

Aides classe les politiques. Connu pour ces campagnes marquantes, l'association contre le sida a lancé une publicité qui interpelle directement les candidats. A gauche figure un préservatif, à droite, la photo d'un candidat, en dessous est inscrit : "voici deux moyens d'arrêter le sida. L'un a fait ses preuves, l'autre devra les faire en 2012." Nicolas Sarkozy, François Hollande, Jean-Luc Mélanchon, Eva Joly et François Bayrou… au total, cinq candidats sont ainsi apostrophés.

L'objectif est bien de "pouvoir peser dans les engagements des candidats par rapport à leur programme de santé", explique l'association qui souligne qu'"aujourd'hui, c'est possible de mettre fin à l'épidémie".

28.03-aides

Aides a également analysé le programme de chaque candidats pour dresser un classement de ceux qui sont le plus sensibilisés à la cause du sida. Philippe Poutou arrive en tête du classement, suivi de près par Eva Joly, viennent ensuite Nathalie Arthaud (LO), Jean-Luc Mélenchon (FG) et Corinne Lepage (Cap21). Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen (FN) n'ait pas été testés, précise Le Parisien.

La campagne la plus "choc". Trois candidats sur leur lit de mort. Pour inciter les candidats à la présidentielle à réagir, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) y est allé fort. L'association interpelle les candidats sur le thème polémique de l'euthanasie. "M. le candidat, doit-on vous mettre dans une telle position pour faire évoluer la vôtre sur l'euthanasie ?"

28.03-admd

Une campagne qui s'appuie sur le positionnement de chaque candidat sur le sujet. Ainsi, seuls sont visés les candidats du centre, de droite et de l'extrême-droite, à savoir François Bayrou, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Récemment, Nicolas Sarkozy a réaffirmé son opposition à une évolution de la législation sur la fin de vie. Même positionnement du côté du candidat Modem, François Bayrou. Pour sa part, François Hollande s'est dit favorable à une "assistance médicalisée" pour les personnes en fin de vie.

Parallèlement à cette campagne de sensibilisation, un meeting avec Éva Joly et Jean-Luc Mélenchon a été organisé le 24 mars au Cirque d'hiver à Paris.

Médecin du Monde prescrit un traitement aux candidats. L'association tente de sensibiliser les concourants à l'élection présidentielle sur le thème de la santé. Depuis le début du mois de mars, les bénévoles sillonnent plusieurs villes de France, afin d'interpeller les candidats sur la remise en cause d'un accès équitable aux soins.

"Médecins du Monde prescrit un traitement d’urgence accompagné d’un traitement de fond. Aux candidats de s’engager à le suivre. Leur indifférence aggraverait l’urgence sanitaire désormais aux portes du système de santé français", peut-on lire sur le site de l'association en guise d'introduction. Médecins du Monde propose également plusieurs solutions pour permettre l'accès aux soins des personnes précaires.