Corse : mort du nationaliste Jean-Marie Poli, défenseur des prisonniers corses

  • A
  • A
Corse : mort du nationaliste Jean-Marie Poli, défenseur des prisonniers corses
@ PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Partagez sur :

De 2013 à 2015 il a été conseiller territorial au sein du groupe indépendantiste Corsica Libera.

Le nationaliste corse Jean-Marie Poli, président de l'association de soutien aux prisonniers insulaires Sulidarità, est mort dans la nuit de vendredi à samedi, en faisant une chute en Corse du Sud, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Jean-Mari Poli, 59 ans, était descendu de sa voiture à la suite d'un accident de la circulation survenu près de Moca Croce, dans le sud de l'île, à une cinquantaine de kilomètres à l'est d'Ajaccio. Il aurait alors glissé sur la chaussée verglacée et serait tombé d'un pont. Il était notamment connu pour son engagement en faveur des prisonniers dits "politiques" corses au sein de l'Associu Sulidarità, qui luttait notamment pour obtenir l'amnistie et le rapprochement des prisonniers insulaires détenus sur le continent.

De 2013 à 2015 il a été conseiller territorial au sein du groupe indépendantiste Corsica Libera.