Contrôle des frontières : "risque pour Schengen" si l'Europe n'avance pas

  • A
  • A
Contrôle des frontières : "risque pour Schengen" si l'Europe n'avance pas
@ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

Sur l'île grecque de Lesbos, sur laquelle continuent de débarquer des milliers de réfugiés, Bernard Cazeneuve a appelé à un meilleur contrôle des frontières.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a mis en garde contre "un risque pour Schengen" si les Européens ne parviennent pas à avancer sur le contrôle aux frontières extérieures, jeudi à Lesbos où il a assuré les Grecs de la "solidarité" du gouvernement français.

Le ministre veut aller vite. Bernard Cazeneuve a visité le "hotspot" d'enregistrement des migrants sur cette île située face à la Turquie, qui a reçu près de la moitié des quelque 900.000 personnes ainsi entrées dans l'UE par la Grèce depuis début 2015. Rappelant la nécessité d'améliorer rapidement les procédures d'enregistrement de ces personnes, il a estimé que "si nous ne sommes pas capables de mettre en oeuvre cet agenda rapidement, il y a un risque sur Schengen. Ne pas le dire, c'est mentir aux Européens".